Tout savoir sur le Département

Développer la pratique du vélo

Afin de répondre notamment à des enjeux de pollution et de santé publique, le Département a voté une nouvelle politique en faveur du vélo, que ce soit en termes d’aménagement ou d’actions visant à favoriser l’usage du vélo, quelle que soit la pratique : utilitaire, sportive, de loisirs ou touristique.

Le Département engage un plan d'actions 2017-2027 pour la Loire-Atlantique à vélo.

Ce plan d’actions prend le relais du plan départemental vélo 2007-2017, pour lequel le Département a déjà mené une politique volontariste :

  • Le réseau cyclable sous maîtrise d’ouvrage du Département a été porté de 128 km à 400 km à la fin 2016, soit 272 km d’itinéraires supplémentaires.
  • Pour aménager ce réseau cyclable, le Département a réalisé un investissement de 13 M€.
  •  Le Département a également soutenu 37 projets locaux en lien avec le vélo sur cette période.

Un plan d’actions décliné autour de quatre ambitions

Selon l’enquête des déplacements en Loire-Atlantique, si 63 % des déplacements quotidiens se font sur une distance inférieure à 5 km (trajet qui pourrait donc se faire à vélo…), le nombre de déplacements réalisés à vélo reste limité à 2,3 %.

Afin d’encourager une pratique vertueuse, aussi bien pour l’environnement et la santé que pour l’économie locale ou le tourisme, le Département développe une nouvelle ambition déclinée en plan d'actions.

Le plan d’actions « Loire-Atlantique à vélo » s’articule autour de quatre ambitions qui reprennent un total de 15 actions :

Créer les conditions favorables à l’usage du vélo en Loire-Atlantique

Le schéma d’itinéraires départementaux 2017-2027 prévoit de porter le réseau cyclable sous maîtrise d’ouvrage du Département à 770 km, moyennant un investissement de 20 M€. Le Département va par ailleurs mener des actions de sécurisation du réseau, définir une politique d'entretien homogène, améliorer la lisbilité du réseau etc.

Il proposera également un accompagnement technique et financier des territoires, avec une action spécifique pour le développement des services aux usagers (location, stationnement, points d’eau, sanitaires, points de réparation, vente d’accessoires, hébergement, restauration…).

Le Département, une collectivité engagée en faveur du vélo

Dans une logique d’exemplarité, le Département souhaite favoriser la pratique du vélo par ses agents et les usagers de ses services. Il s’agira, par exemple, de compléter la flotte interne de vélos en libre-service et d’évaluer les besoins en stationnement autour des bâtiments départementaux.

Une réflexion sur la place du vélo, en termes de circulation, d’accessibilité et d’accueil des cyclistes, sera systématiquement engagée pour tous les nouveaux projets du Département.

Favoriser l’usage du vélo en Loire-Atlantique

Actions de communication en faveur du tourisme à vélo, actions vers les représentants du milieu sportif, sensibilisation à la sécurité routière et à l’usage quotidien : le Département incite à la pratique du vélo sous toutes ses formes.

Il peut notamment intervenir auprès des plus jeunes à travers ses services de protection maternelle infantile, d’éducation, de la jeunesse et de sécurité routière. Le Département peut également mener des actions de prévention, de maintien de l’autonomie et d’inclusion sociale auprès des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ou en situation de précarité.

Enfin, le Département continuera à accompagner les grandes manifestations qui contribuent à promouvoir l'usage du vélo auprès du plus grand nombre (Tour de Loire-Atlantique, fêtes du vélo...)

Développer et animer un réseau d’acteurs à l’échelle départementale

Le Département veut fédérer l’ensemble des acteurs du vélo pour partager un projet de territoire commun, coordonner les différentes actions menées, échanges sur les principes d’aménagement de signalisation ainsi que pour structurer les outils de communication afin de développement une "culture vélo" commune.

Consulter le plan d'actions pour la Loire-Atlantique à vélo

BAT05-Département-vélo-2017-(003)-1