Le contournement ferroviaire des sites industriels de Donges

Publish on 10/24/2022

Vue aérienne du contournement ferroviaire
Vue aérienne du contournement ferroviaire © SNCF Réseau

La ligne ferroviaire Nantes - Le Croisic passait auparavant à proximité de sites industriels classés Seveso situés à Donges. Elle contourne désormais cette zone pour accroître la sécurité des voyageurs et voyageuses. Une halte ferroviaire a été inaugurée sur ce nouvel itinéraire, à 5 minutes à pied du centre de Donges.

Une mise en service le 7 octobre 2022

Déclaré d’utilité publique en 2017, ce projet de contournement a été mené pour réduire l’exposition du grand public aux risques industriels, assurer la pérennité de l’activité industrielle du site et améliorer la desserte ferroviaire de la commune de Donges.

L'opération a consisté à déplacer le tracé de la ligne de chemin de fer entre Nantes et Le Croisic empruntée chaque année par plus de 16 millions de voyageurs afin contourner les sites industriels et notamment la raffinerie TotalEnergies. 4,5 km de nouvelles voies ferroviaires ont été créées et la route départementale 100 a été déplacée.

La création d'une nouvelle halte ferroviaire plus proche du centre-bourg vise à favoriser le recours aux transports collectifs. Accessible à pied et à vélo, ce pôle multimodal accueille également le terminus de la ligne de bus T4 (arrêt "Gare de Donges") de la STRAN et un abri vélos de 20 places.

Michel Ménard, président du Département
Michel Ménard, président du Département

Les échanges quotidiens des aires urbaines de Saint-Nazaire et Nantes avec les sites de production industrielle sont une caractéristique forte de la Loire-Atlantique. Sécuriser ces activités est un enjeu fort pour notre territoire et, donc, pour le Département. La force du grand ouest, c’est la capacité à se mobiliser collectivement, entre tous les acteurs, pour la qualité de vie de nos habitants, en l’occurrence ceux qui font chaque jour ce trajet ou qui travaillent sur les sites de Donges. Je salue ce projet au service de l’équilibre territorial.

Des enjeux environnementaux pris en compte

  • 450

    arbres plantés

  • 18

    abris pour la faune

  • 11

    mares créées (et 2 mares restaurées) pour préserver la biodiversité

  • 17 hectares

    dédiés à la compensation environnementale

Le Département participe au financement de ce projet

Le financement de ce projet a été réparti en 3 tiers : un tiers supporté par l’entreprise TotalEnergies, un tiers par l’État et un dernier tiers par les collectivités territoriales : la Région, le Département et la CARENE.

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique