Le Département engagé pour une alimentation locale, saine, durable et accessible à tous

© Coralie Monnet / Département de Loire-Atlantique

L’alimentation représente un enjeu de santé public important. En Loire-Atlantique, le Département est mobilisé aux côtés des acteurs locaux pour développer et promouvoir les circuits courts, favoriser des produits de meilleure qualité et encourager une alimentation plus saine et durable, particulièrement auprès de la restauration collective.

Un projet alimentaire à l'échelle de la Loire-Atlantique

Le Département construit un projet agricole et alimentaire, en lien avec les acteurs du territoire, et en particulier les intercommunalités.

L’objectif est de créer une dynamique à l’échelle départementale et de favoriser les coopérations entre tous les acteurs pour valoriser la filière alimentaire et agricole locale.

Pour Ugo Bessière, conseiller départemental en charge du projet alimentaire et agricole départemental (PAAD) :

Si les réponses au mal-être agricole qui s'exprime se trouvent au niveau national et européen, l'échelon local est un levier que chaque collectivité doit pouvoir investir. À travers la commande publique et nos projets alimentaires territoriaux, nous nous engageons à rémunérer correctement les services rendus par nos agriculteurs en termes de production alimentaire et de services environnementaux.

Des actions concrètes menées par le Département :

Chiffres clés en Loire-Atlantique

  • 63 millions

    de repas préparés et servis chaque année par le secteur de la restauration collective

  • 4885

    exploitations agricoles en 2020

  • 1228

    fermes labellisées bio en 2021

Les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT)

Encourager les initiatives locales

Issus de la Loi d'avenir pour l'agriculture de 2014, les projets alimentaires territoriaux (PAT) ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation en soutenant l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans la restauration collective.

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) sont mis en œuvre à l'échelle locale avec l'ensemble des acteurs concernés (agriculteurs, collectivités, entreprises, associations, etc.) pour répondre aux enjeux spécifiques de chaque territoire.

Ces initiatives locales portées par les collectivités se multiplient pour atteindre les objectifs fixés par la loi Egalim. Depuis le 1er janvier 2024, tous les établissements de restauration collective doivent atteindre l'objectif d'au moins 50% de produits durables et de qualité (dont 20% de produits bio) dans leurs menus.

Restauration collective et fournisseurs locaux : comment travailler ensemble ?

Des forums territoriaux sont organisés par le Département et les collectivités dans le cadre de leurs projets alimentaires territoriaux (PAT).

Plus d'informations sur ces forums professionnels

Was this page helpful ?