Le Département modernise le barrage de Vioreau à Joué-sur -Erdre

Propriété du Département, le barrage de Vioreau situé à Joué-sur-Erdre doit faire l'objet de travaux de modernisation. Le chantier se déroulera de novembre 2022 à fin 2023, et débutera par la mise en assec du réservoir : la vidange du lac est en effet nécessaire au déroulement des travaux.

Pourquoi rénover le barrage ?

Vioreau, principal réservoir d’alimentation en eau du canal de Nantes à Brest

Le réservoir et le barrage du grand réservoir de Vioreau ont été réalisés au début du XIXe siècle afin d’alimenter le canal de Nantes à Brest, situé à une vingtaine de kilomètres du site. Le Département de Loire-Atlantique assure l'entretien, le suivi et la surveillance de ces ouvrages depuis 2007.

Le barrage de Vioreau et la rigole d'alimentation vers le canal de Nantes à Brest
Le barrage de Vioreau et la rigole d'alimentation vers le canal de Nantes à Brest © Paul Pascal - Département de Loire-Atlantique

Le chantier de modernisation démarre en novembre 2022

Une étude technique a récemment montré la nécessité d’intervenir sur le barrage de Vioreau, qui présente quelques fragilités structurelles.

Le programme de modernisation du barrage prévoit également de rehausser l’ouvrage pour retrouver le niveau originel du réservoir, permettant de :

  • sécuriser l’alimentation du canal sur le long terme,
  • répondre, autant que possible, aux potentiels nouveaux usages à venir,
  • maintenir un niveau d’eau suffisant pour préserver les équilibres écologiques,
  • garantir l’exercice des usages connexes sur le plan d’eau (base nautique et des activités récréatives).

Le barrage en quelques chiffres

  • 13,70 m

    Hauteur par rapport aux fondations

  • 7,45

    millions de m3 : capacité de retenue

  • 181 ha

    Surface du plan d’eau

Pour aller plus loin

Lire l'article : Vioreau, l'étang change

Les étapes du chantier

Retrouvez les principales étapes et le calendrier prévisionnel des travaux.

Novembre-décembre 2022 : vidange du réservoir

L'assec devrait être atteint fin décembre 2022, selon l’intensité des pluies.

Janvier 2023 : mise en œuvre du batardeau

Cet ouvrage est constitué d'une digue "en terre" réalisée à partir de matériaux argileux, renforcé éventuellement par un rideau de palplanches en son cœur.

Janvier-mars 2023 : réalisation de la tour de prise

Cette construction permet de centraliser les vannes et les différents équipements pour faciliter la surveillance à distance le barrage.

Été 2023 : curage de la partie est du réservoir

Le curage des sédiments permettra d'améliorer la qualité de l'eau.

Avril à octobre 2023 : réalisation des contreforts

7 contreforts seront ajoutés pour augmenter la stabilité du barrage. Afin de conserver l’aspect historique de l’ouvrage, ces contreforts seront identiques aux trois construits en 1835.

Fin 2023 : remise en eau progressive du réservoir

Une fois les travaux terminés, le réservoir se remplira naturellement en fonction de la pluviométrie.

Fermeture exceptionnelle de la navigation sur le canal de Nantes à Brest d'avril à octobre 2023

Pendant la période de travaux, la navigation sur le canal ne sera pas possible entre les écluses de Melneuf (Guenrouët) et de Quiheix (Nort-sur-Erdre).

En savoir plus sur la navigation sur le canal

Un site unique à préserver

Au-delà de sa fonction de réservoir hydraulique, Vioreau est devenu depuis deux siècles un habitat pour de multiples espèces animales et végétales, et le lieu de différentes activités de loisirs : baignade, nautisme, pêche, chasse, randonnée…

Le classement Natura 2000 du site du réservoir du Vioreau et la présence de zones humides à l’aval du barrage imposent une prise en compte de la biodiversité dans le déroulement des travaux, en évitant tout impact du chantier sur l’environnement, ou en le réduisant, voire en le compensant.

  • Avant les travaux, une barrière sera posée le long des voies d’accès pour empêcher le passage d’amphibiens et de reptiles.
  • Les arbres supports de biodiversité seront préservés et protégés pendant la durée du chantier.
  • Les sédiments extraits dans le cadre du curage, seront valorisés sur des terres agricoles plutôt qu’envoyés en décharge.

La réhabilitation et la création de zones humides sont également prévues en fin de chantier pour compenser celle supprimée en amont du barrage.

La pêche de sauvegarde à Vioreau

Download the video transcript file

Pendant l’opération de vidange, plusieurs pêches de sauvegarde sont organisées en aval du barrage pour préserver les poissons. Elles permettent de faire un tri entre les espèces invasives et les espèces que l’on retrouve spécifiquement dans les réservoirs en France. Les poissons présents sont déplacés vers les réservoirs et étangs de proximité.

La première pêche de sauvegarde a eu lieu le 29 novembre 2022.

Lire l'article - Les poissons déménagent pendant les travaux

Des règles de sécurité à respecter

Soyez prudents !

Une fois le réservoir vidé, le lac sera en assec et il sera formellement interdit de circuler sur le plan d’eau et sur les berges, pour des raisons de sécurité et de préservation de l’environnement – le lac étant classé comme site Natura 2000.

Quelques consignes :

  • Restez sur le chemin matérialisé : le sol est mouvant et rend les parcours difficiles et glissants.
  • Ne ramassez pas de plantes et de cailloux sur les berges du lac, c'est interdit.
  • Stationnez votre véhicule sur les parkings officiels existants, et de ne circulez pas et ne staionnez pas sur les berges.

Le site même du barrage de Vioreau sera fermé au public à compter de fin 2022 pour toute la durée du chantier : il ne sera donc plus possible d’effectuer le tour du réservoir dans son intégralité.

Qui contacter ?

Pour toute question sur les travaux, vous pouvez joindre les équipes en charge du projet par mail :

barragevioreau@loire-atlantique.fr

Pour suivre toute l'information sur ce chantier :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique


Was this page helpful ?