Une aide exceptionnelle pour la SNSM

Publié le 07/10/2020

illustration
Le futur canot hauturier de la SNSM © Charles Marion/SNSM

Le Département de Loire-Atlantique va apporter une aide de 1.265 million d'euros à la Société nationale de sauvetage en mer. Ce soutien exceptionnel va permettre d'acheter un nouveau canot hauturier tout temps, capable d'intervenir en haute mer, jusqu'à Belle-Île mais aussi autour du futur parc éolien offshore de Guérande

Le Département soutient la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) depuis de nombreuses années. Cette association intervient chaque jour pour sauver des vies. Après avoir accordé une subvention exceptionnelle de 500 000 euros l'an passé, le Département franchit un nouveau cap, avec une convention sur 5 ans, et une subvention de 1.265 million d'euros."On ne laisse pas les gens mourir en mer, c'est un principe de base, c'est un principe universel", rappelle le Président du Département Philippe Grosvalet. 

En Loire-Atlantique, terre maritime, de nombreux projets de développement économique ou de la pratique de la plaisance se mettent en place. D'où la nécessité de la SNSM, capable d'intervenir en cas de problème sur ces navires. Emmanuel de Oliveira, président de la SNSM, précise : "Le développement de l'économie et du tourisme en zones littorales et sur mer est conditionné par l'assurance de sécurité des personnes et des biens. Cette assurance, ce sont les sauveteurs totalement bénévoles de la SNSM qui la fournissent, 24 heures sur 24 et chaque jour de l'année. La SNSM accompagnera les ambitieux projets maritimes développés par le département de Loire-Atlantique dans le domaine de la sécurité. Mais pour cela, un renouvellement de sa flotte de navires et de ses équipements est nécessaire. Le cofinancement du futur navire hauturier de sauvetage du Croisic par le département nous apporte une aide considérable pour la réalisation de ce projet. "

Participez à un exercice de sauvetage de la SNSM

Suivez en 360 ° un exercice de sauvetage en mer avec la SNSM.  Lancer la vidéo ci-dessous :

- Sur un écran tactile, diriger l'angle de vue avec votre doigt,
- Sur un ordinateur, cliquer, maintenez la pression puis bouger votre souris ou trackpad.

 

Découvrez notre reportage photo sur la SNSM en Loire-Atlantique (2018)

SNSM -spark - Charles Marion - 930  - nouvelle fenêtre

"Un effort très important du Département"

Gérard Le Cam, le président de la station locale de la SNSM  au Croisic présente les grands principes de la nouvelle convention, qui lie le Département de Loire-Atlantique et la SNSM.

À quoi va servir cette subvention pour la SNSM ?

"La SNSM, au niveau national, s'est lancée dans une vaste campagne de modernisation de la flotte de ses bateaux d'intervention dans toute la France. L'essentiel de la subvention du Département de Loire-Atlantique va permettre d'équiper la station du Croisic d'un canot de sauvetage hauturier, mais aussi d'adapter l'abri du bateau à sa grande dimension. L'effort du Département est énorme : d'habitude, les Départements financent près du quart des bateaux. Mais cette fois, le Département va payer la moitié ! Nous pourrons utiliser ce nouveau bateau d'intervention en 2023, après sa construction, dans un chantier naval situé à Arcachon. Mais nous ferons également appel aux savoir-faire locaux : un bureau d'études à Saint-Nazaire, une coque moulée à Machecoul et un moteur fourni par une société de Pont-Château. 

Pour quoi avez-vous besoin de ce bateau ?

Nous anticipons une modification du paysage nautique local. Notre zone d'intervention va de Belle-Île à l'ïle de Noirmoutier. Mais les usages vont changer avec la construction du parc éolien offshore du banc de Guérande. Tout d'abord lors de la construction de ces éoliennes, de nombreux navires vont circuler. Les pêcheurs seront autorisés à pêcher au casier dans la zone, des plaisanciers vont passer dans le parc et du tourisme industriel va se développer. Grâce à notre nouveau canot hauturier, nous pourrons garantir une meilleure sécurité pour tous ces navires.

Comment est organisée la station locale du Croisic ?

La station va fêter son 120 anniversaire l'an prochain. Nous avons 35 bénévoles dont 25 équipiers prêts à embarquer. Chaque année, nous effectuons entre 20 et 25 interventions. Pendant le confinement, la station a été fermée mais est restée opérationnelle. Mais étonnament, nous ne sommes jamais autant sortis les années précédentes à cette période. Rien de bien compliqué : des chalutiers en panne de moteur ou en panne électrique. Mais cela démontre la nécessité du sauvetage en mer."

La SNSM en Loire-Atlantique

  • 5 stations de sauvetage : Le Croisic, La Turballe, Pornichet, Pornic, St Brévin les Pins (station saisonnière) ; armées par 100 sauveteurs embarqués opérationnels.
  • 1 centre de formation et d’intervention à basé à Nantes
  • Le Pôle National de Formation de la SNSM est basé à Saint Nazaire
  • 20 postes de secours sur les plages l’été, armés par des nageurs sauveteurs de la SNSM
  • En 2019, en Loire Atlantique, 249 interventions de la plage au large ont été réalisées par les sauveteurs embarqués et les nageurs sauveteurs ; 357 personnes ont ainsi été secourues et 947 personnes soignées.

Partagez cette page :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique