© Étienne Begouen - Département de Loire-Atlantique

Le moulin d'Angreviers

Propriété départementale depuis 2002, le site des moulins d’Angreviers se situe au bord de la Sèvre nantaise à Gorges sur les anciens terrains de la Fondation de la Providence. Les deux bâtiments sont reliés entre eux par une chaussée de pierres plates permettant de traverser la rivière en été.

Site ouvert au public

Un patrimoine industriel et naturel

Le moulin est classé dans le plan local d’urbanisme de la commune de Gorges. On peut y admirer la vue imprenable sur l’architecture typiquement clissonaise de l’usine en rive droite, construite au XIXe siècle.

  • L'ancienne filature sur la rive droite © Étienne Begouen - Département de Loire-Atlantique
  • Le moulin sur la rive gauche © Étienne Begouen / Département de Loire-Atlantique

On peut y observer...

  • Fritillaires pintades © Paul Pascal - Département de Loire-Atlantique
  • Loriot d'Europe © Jarlan - Fotolia.com

Intérêt écologique

Situé sur une zone inondable, l’endroit présente un grand intérêt dans la régulation des crues et l’épuration des eaux.

L'histoire du site

Dès le XVIe siècle, en 1544, on retrouve mention de ce lieu composé de deux moulins, à farine et à foulon (un moulin, généralement à eau, dans lequel on « foulait » les tissus ou les peaux pour les assouplir).

Au début du XIXe siècle, les deux moulins sont des « meuneries », des bâtiments utilisés pour la préparation et le broyage des céréales. L’architecte Etienne Blon, à qui l’on doit notamment l’aménagement de la place Mellinet et de la villa de la Chantrerie à Nantes, entreprend en 1826 la construction et la reconversion du moulin rive droite en un grand bâtiment destiné à la filature du coton et du lin. Peu rentable, l’usine change souvent de propriétaire.

De 1892 à 1941 elle est reconvertie en tannerie tandis que, sur la rive gauche, le moulin reste utilisé par les meuniers. Pendant la seconde guerre mondiale, l’usine devient le lieu de refuge de près de 1200 enfants de Nantes et Saint-Nazaire, menacés par les bombardements.

Au sortir de la guerre, les installations de fortune laissent place en 1953 à un groupe scolaire, créé à proximité du site, l’usine servant d’internat. Aujourd’hui les bâtiments en rive droite, reconvertis en gîte touristique, ont trouvé une nouvelle vie mais le moulin n’est désormais plus en activité.

Chaussée de pierres plates entre les deux moulins
Chaussée de pierres plates entre les deux moulins © Simon Bénéteau - Département de Loire-Atlantique

Pour s'y rendre

Le site est facilement accessible en voiture depuis la route départementale 76 entre Gorges et Monnières au lieu-dit « La Basse Simplerie » (Angreviers, rive gauche).

En vélo, comptez environ 15 minutes depuis la gare de Clisson.

Nos partenaires

Ligue pour la Protection des Oiseaux 44 (LPO44)

5 rue Maison David
44340 Bouguenais

02 51 82 02 97

Contact by mail

Visit the website

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique


Was this page helpful ?