Les bois, forêts et bocages

Le bois Saint-Joseph à Rougé
Le bois Saint-Joseph à Rougé © Étienne Begouen - Département de Loire-Atlantique

Les bois et forêts occupent environ 9% du territoire de la Loire-Atlantique. Le Département gère au total 400 ha de boisements, dont quatre massifs forestiers qui font l’objet d’un plan d’aménagement forestier. Le bocage, forme paysagère dominante en Loire-Atlantique, résulte d’une exploitation agricole basée sur un système de polyculture et d’élevage, pour le développement de l’agriculture.

Sécheresse : l'accès aux forêts est temporairement interdit en Loire-Atlantique

Pour prévenir le risque d'incendie lié à la sécheresse, l'accès à 28 massifs boisés, forestiers et de landes du département est interdit jusqu'au 17 août.

Pour plus d'informations, consultez le site de la Préfecture

Les propriétés de Touffou à Vertou et de Vioreau à Joué sur Erdre sont insérées dans des massifs anciens vastes, alors que les propriétés de La Desnerie à La Chapelle-sur-Erdre et des Rocs de Gascaigne (Guémené Penfao) sont des entités plus réduites et plus jeunes.

En 2014, le Département a signé un Contrat Loire-Atlantique Nature avec l’Office National des Forêts pour accompagner la gestion pratiquée par cet organisme sur les 4500 hectares de la forêt domaniale du Gâvre.

Les prés, haies et talus qui le caractérisent sont particulièrement représentés au nord et au sud de l’Estuaire de la Loire, au nord du département, et à l’est d’Ancenis. Ce milieu bocager caractéristique présente un intérêt écologique, hydrologique, paysager et culturel indéniable.

Was this page helpful ?