Les rivières, lacs et étangs

Ruisseaux, rivières, et plans d’eau irriguent la Loire-Atlantique pour constituer une trame hydrographique de plus de 10 000 kilomètres. Celle-ci occupe 20 000 hectares, soit 3% du territoire. Le Département veille et participe à l’amélioration de la qualité écologique de ces milieux, pour le maintien de leurs fonctions d’épuration naturelle et, plus généralement, pour le maintien de la biodiversité.

Étang de la Provostière à Riaillé
Étang de la Provostière à Riaillé © Étienne Begouen/Département de Loire-Atlantique

Les sites à découvrir en Loire-Atlantique

Le plus grand lac du territoire, le lac de Grand-Lieu, est aussi le plus vieux et le plus grand lac naturel de plaine de France (6 500 hectares en hiver). Si les cours d’eau sont principalement d’origine « naturelle », les plans d’eau sont, en général, le résultat d’une activité humaine. Ils n’en contribuent pas moins à la diversité écologique de la Loire-Atlantique. Les mares sont souvent d’anciens abreuvoirs pour le bétail ou d’anciens points d’eau relevant d’un dispositif d’irrigation.

Les étangs, peuvent correspondre à d’anciens réservoirs pour des barrages, d’anciennes carrières, ou encore des zones d’agrément ou d’activités de loisirs. À titre d’exemple, l’étang de Clégreuc à Vay, aujourd’hui propriété départementale, a été exploité à des fins piscicoles dès sa création au début du XIXème siècle.

  • Le lac de Grand-Lieu © Jean-Félix Fayolle
  • L'étang du pont de fer à Assérac © Olivier Chupin
  • L'étang de la Mine à Abbaretz © Coralie Monnet
  • L'étang de Clégreuc à Vay © Valéry Joncheray

En savoir plus

La Maison du Lac de Grand-Lieu

L'étang de la Provostière

L'étang de Clégreuc

L'étang du pont de fer

La Mine et la base de loisirs d'Abbaretz

L'étang de la Hunaudière

Le moulin d'Angreviers

Was this page helpful ?