Le Café Poï Poï : café éphémère de création permanente

Affiche Café Poï Poï
Affiche Café Poï Poï © Geoffroy Pithon

Le café Poï Poï, ouvert de façon temporaire, était tenu par dix artistes, qui ont peint, écrit, enregistré, brodé, mis en scène, sérigraphié, construit et baissé le rideau.

En bref

Le projet en quelques dates et chiffres clés

Saison : 2020 - 2021 (septembre à octobre 2020)

Soutien financier : Communauté de communes du Pays d’Ancenis, Commune de Loireauxence, Département de Loire-Atlantique, DRAC Pays de la Loire

Porteurs de l'action : Communauté de communes du Pays d’Ancenis

Partenaires artistiques et culturels : Compagnie Brumes, Le MAT (centre d’Art contemporain du Pays d’Ancenis)

Phase de l'action : Action conduite dans le cadre de la 4ème année du 2ème Projet culturel de territoire de la CC du Pays d’Ancenis, signé pour la période 2017-2021.

Commune concernée : Loireauxence (Varades)

En détails

Description du projet

Le contexte

Cette résidence artistique est mise en œuvre dans le cadre du festival "Ce soir je sors mes parents" qui s'adresse notamment aux familles et qui s’installe à l’automne de chaque année dans une commune différente. Pour étendre cette présence artistique et permettre la rencontre entre une équipe artistique et les habitant·es, une résidence de territoire est menée sur plusieurs mois dans un territoire choisi. La COMPA a souhaité, pour l’édition 2020, s’appuyer sur un dispositif déjà conduit par une équipe artistique, et s’implanter dans un lieu choisi plutôt que de multiplier les actions sur l’ensemble des communes.

Comment est né ce café éphémère ?

Le café Poï Poï est une référence au Poïpoïdrome, l’œuvre de l’architecte Joachim Pfeufer et de l’artiste Robert Filliou, qui déclarait dans les années 70 :

l’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art

Convaincus par cette maxime, le café éphémère applique ce principe du Poïpoïdrome : un lieu définit dans lequel tout ce qui se passe devient objet de création, ce que Robert Filliou appelait "la création permanente".
En amont de l’ouverture du café, les artistes ont croisé le chemin d'habitant·es et d’associations qui ont permis la mise en place de ce projet : la bibliothèque, Patrimoine d’hier pour demain, Trampoline, la Mailleraie, Trocantons, le MAT.

L'installation du café à Loireauxence

Le café Poï Poï est une proposition de Louise Hochet et Mathilde Monjanel avec Super Terrain, Coline Huger, Geoffroy Pithon, Oriane Poncet, Simon Poulain, Timothée Raison et Fanny Sintès qui se sont installés au Jockey Club de Loireauxence (Varades), du 12 septembre au 2 octobre 2020. Au fil des jours, les artistes ont invité les habitant·es à faire avec eux, à raconter des histoires d’ici autour d’un verre ou d’un repas. Un récit s’est alors écrit, inventé, coloré et construit jusqu’à préparer une fête invitant public et habitué·es à découvrir et partager ce qui s’y est raconté.

Pendant l’ouverture du café, les habitant·es, dont certain·es sont rapidement devenus des habitué·es, ont pu déguster des produits locaux, participer à des ateliers d’arts plastiques, de broderie, des temps de lecture…

Des rendez-vous tels qu’un apéro Loire, un banquet ou encore une projection de film d’archives ont séduit le public et ont affiché complet.

Le 17 octobre 2020, un grand nombre de spectateurs et spectatrices sont venu·es assister au spectacle final témoignant de toutes les rencontres au fil de l’ouverture du café (exposition, enregistrements sonores, lecture, musique…).

Votre contact

Fabienne Cosset
Chargée de mission Culture
Centre administratif "Les Ursulines"
44 156 Ancenis-Saint-Géréon
02 40 96 44 36
fabienne.cosset@pays-ancenis.fr

Was this page helpful ?