Esquisse de Mixt, futur établissement culturel
Esquisse de Mixt, futur établissement culturel © Cabinet Caractère spécial - Matthieu Poitevin

Mixt : le futur établissement culturel pour le spectacle vivant

Publish on 10/06/24

Mixt : c’est le nom du futur établissement public de coopération culturelle qui ouvrira au cours de la saison 2025-2026, créé par le Département de Loire-Atlantique avec ses partenaires, la ville de Nantes, la région Pays de la Loire et l’État. Retrouvez toutes les informations concernant l'avancée du chantier de ce futur établissement, situé en plein cœur de Nantes, qui réunit le théâtre Le Grand T et Musique et Danse en Loire-Atlantique.

Un projet culturel et artistique ambitieux

Pourquoi Mixt ?

Ce nom évoque la mixité des disciplines, des formats, des fréquentations, des usages… Court, rythmé, original, il peut être facilement approprié par la jeunesse qui est l’une des cibles du projet culturel.

Un nouvel Établissement public de coopération culturelle (EPCC)

Le Département de Loire-Atlantique, aux côtés de l’État-Drac Pays de la Loire, la ville de Nantes et la région Pays de la Loire, a souhaité réunir ses deux opérateurs, le Grand T et Musique et Danse en Loire-Atlantique, dans un nouvel Établissement public de coopération culturelle (EPCC).

Plus que la superposition de deux opérateurs du spectacle vivant, les partenaires publics de l’EPCC ont souhaité définir une nouvelle ambition visant à ancrer cette future institution culturelle dans le 21e siècle en déployant un projet artistique et culturel novateur sur l’ensemble du territoire départemental et au-delà. Les statuts de l’actuel EPCC évolueront pour permettre la fusion des deux structures.

Le projet du nouvel équipement culturel s'articule autour de 4 grandes ambitions :

  • Une ambition artistique et culturelle : accompagner le spectacle vivant, créer les conditions de la rencontre avec les publics ;
  • Une ambition sociale et citoyenne : lutter contre toutes les discriminations et développer la dimension participative des projets ;
  • Une ambition écologique : penser le projet à travers le prisme du développement durable ;
  • Une ambition territoriale : pour un projet irriguant le territoire de façon équilibrée et développant les coopérations.

Des ambitions qui prendront corps dans ses missions principales :

  • Accompagner le spectacle vivant en mettant l’art et les artistes au cœur du projet ;
  • Favoriser l’accès aux œuvres et développer la médiation culturelle ;
  • Développer autour des missions de l’EPCC l’action territoriale et les coopérations ;
  • Se positionner comme une structure ressource ;
  • Faire vivre le site.

Un futur espace multi usages

Le Département, Le Grand T et Musique et danse en Loire-Atlantique ont imaginé collectivement un nouvel espace ouvert sur le quartier, accueillant indistinctement artistes et habitants, un lieu porteur de multiples usages. L’équipe conduite par l’agence Caractère Spécial s’engage à traduire cette ambition dans une architecture sobre, poétique, concernée par les questions d’impact sociétal et environnemental.

Esquisse de Mixt, futur établissement culturel de Loire-Atlantique
Esquisse de Mixt, futur établissement culturel de Loire-Atlantique © Cabinet Caractère spécial - Matthieu Poitevin

L'architecte Matthieu Poitevin pose les intentions architecturales en ces termes :

Le projet n’est plus seulement un théâtre, c’est un endroit qui fédère les désirs et les loisirs, une place dans le quartier. C’est d’abord un lieu de vie et d’accueil pour tous et pas seulement pour ceux qui veulent aller au théâtre. On peut y aller juste pour profiter de l’endroit, des jardins qui agiront comme des poumons verts et des havres de fraîcheur et de couleurs face aux pics de chaleurs mais aussi comme de simples lieux de calme et de plaisirs.

Esquisse de Mixt, futur établissement culturel de Loire-Atlantique
Esquisse de Mixt, futur établissement culturel de Loire-Atlantique © Cabinet Caractère spécial - Matthieu Poitevin

Avec un budget de 32 millions d’euros financé par le Département de Loire-Atlantique, ces travaux permettront au nouveau lieu de disposer :

  • d’une salle de 850 places (l’ancienne grande salle du Grand T rénovée),
  • d’une seconde salle modulable de 350 places, dont la vocation est d’être à la fois un espace de répétition et de diffusion pour des spectacles nécessitant un format plus intime,
  • d’un studio de danse et d’un studio de son et vidéo, d’un foyer des artistes,
  • d’espaces pour la médiation et la formation,
  • d’un bar restaurant,
  • d'un nouveau bâtiment destiné à accueillir les locaux administratifs,
  • des jardins et espaces extérieurs réaménagés pour devenir des lieux de promenades pour les gens du quartier, tout en s’ouvrant, à des horaires dédiés, à diverses pratiques artistiques amateurs.

Un chantier singulier

Focus sur le réemploi

Pour la première fois, le Département a inscrit dans le cahier des charges d’un chantier de grande ampleur un lot spécifique au réemploi basé sur : la recherche de gisements/matériaux externes (identification des ressources sur un périmètre régional), réemploi sur site de matériaux issus de la déconstruction ou récupérés sur d’autres chantiers ou ressourceries, réemploi hors site.

Grâce à la complémentarité des trois entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire retenues, implantées localement, ce groupement couvre toute la chaîne du réemploi : déconstruction, stockage, puis vente ou don à des particuliers ou des entreprises.

Les trois associations partenaires :

  • La belle ère : accompagne les acteurs du bâtiment, exploitants et occupants à réduire leur impact sur la planète, en proposant des solutions alternatives et bas carbone.

Consultez le site de La belle ère

  • Océan : œuvre pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes rencontrant des freins à l'emploi sur l'ouest de Nantes Métropole.

Consultez le site de Océan

  • Stations Services : Mise en place par la ville de Nantes, il s'agit d'une recyclerie de matières premières et matériaux bruts, pour les particuliers et les professionnels.

Consultez le site de Stations service

Les conséquences du réemploi sur le chantier

Ce réemploi nécessite d’une part de réaliser des déposes soignées et des remises en état de matériaux, mais également d’effectuer des contrôles techniques sur chaque élément, afin qu’ils soient agréés par les bureaux de contrôle. Ces différentes étapes représentent un surcoût.

Quelques exemples de réemploi :

  • La charpente issue de la déconstruction de l’ex-centre d’intervention routier de Blain (bâtiment propriété du Département) a été déposée avec soin et utilisée pour la charpente du studio de danse,
  • D’autres éléments de charpente ont été achetés auprès d’une ressourcerie locale,
  • Un parquet en chêne massif issu de la déconstruction de l’école du Coudray par Nantes Métropole a été récupéré et sera utilisé comme parquet de la grande salle de réunion au nord du studio de danse.
  • Les sanitaires démontés sur le site du Grand T ont été stockés pour être réinstallés dans les nouveaux locaux.
  • Stockage des matériaux destinés au réemploi © Département de Loire-Atlantique
  • Charpente du studio de danse issue du réemploi © Département de Loire-Atlantique

Une importance particulière accordée à l'aspect paysager

Menée par l'atelier Roberta, paysagiste, et co-traitant de Caractère Spécial, l’aspect paysager du projet fait l’objet d’une attention toute particulière. Ensemble, ils ont conçu le projet du nouveau pôle culturel comme celui d’un théâtre dans un jardin, ouvert aux spectateurs, mais aussi aux promeneurs et riverains pour déambuler, se détendre, jouer….

Des arbres remarquables

Le site bénéficie d’une structure paysagère existante de qualité, composée de grands arbres remarquables (cèdres, platanes et conifères), mais plantés dans de grandes surfaces en enrobés imperméables.
Le nouveau projet s’est attaché à améliorer la gestion de l’eau en désimperméabilisant une partie des espaces extérieurs pour permettre l’infiltration des eaux pluviales.

Un jardin alternant zones ombragées et clairières dégagées

Le nouveau jardin s’installe selon le tracé des murs existants et s’étire du Nord au Sud le long du théâtre. Le travail de composition végétale vise à étirer les vues et orienter le regard en alternant masses arbustives, filtres arborés et clairières dégagées. Il propose des zones ombragées et des masques pour limiter l’échauffement et apporter du confort estival. Des associations végétales nouvelles sont réalisées pour apporter du contraste et de la surprise.

Des choix de végétaux pour répondre aux problématiques du réchauffement climatique

Les nouvelles essences ont été sélectionnées en fonction de leur adaptation au site et de leur capacité à s’adapter au réchauffement climatique en restant économes en arrosage, en concertation avec les équipes de Nature et Jardins, le service des espaces verts de la Ville de Nantes.
La protection obligatoire des espaces boisés classés a été étendue à tous les arbres remarquables du site et ils ont bénéficié d’une protection renforcée et élargie pour intégrer leur système racinaire. Cette étape de protection a été réalisée sous contrôle des paysagistes et avec le soutien de Nature et Jardins.

  • © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique
  • © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Les grandes étapes du chantier

Les étapes du chantier sont les suivantes :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique


Was this page helpful ?