La culture des lentilles à Saint-Mars-de-Coutais

Publish on 12/03/2021

Matthieu Thabard (à droite) et Pauline Rio (à droite)
Matthieu Thabard (à droite) et Pauline Rio (à droite) © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Lentilles, millet, quinoa, sarrasin… Encore peu cultivées, les légumineuses poussent pourtant bien en Loire-Atlantique. Preuve à l’appui avec l’expérience de Matthieu Thabard, de la ferme bio de l’Anfrenière, à Saint-Mars de-Coutais.

Matthieu Thabard cultive la lentille verte depuis six ans ainsi que des céréales (blés anciens) et des oléagineux. Le jeune homme expérimente aussi des haricots blancs, rouges sur 105 ha répartis en 42 parcelles. Du matériel spécifique est nécessaire pour le tri et le séchage des légumineuses après récolte, mais il peut être mutualisé via les coopératives d’utilisation de matériel agricole, par exemple. Cette diversification fonctionne bien et lui permet d’équilibrer sa ferme.

La filière légumineuses a vocation à se développer dans nos champs. C’est le type de filières qu’a impulsées le Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (CIVAM) avec le Département ces dernières années.

« Modifier le contenu des assiettes en proposant plus de légumineuses et de céréales, sécuriser les producteurs et productrices dans leurs revenus et accroître les circuits courts…, les enjeux sont multiples », explique Pauline Rio, animatrice de la structure.

Avec un repas végétarien hebdomadaire exigé par la loi Egalim en 2022 dans les cantines, la restauration collective constitue un bon débouché pour garantir des revenus en circuit court.

En savoir plus

L'annuaire et la boîte à outils des circuits courts pour les professionnel·les de la restauration collective

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique