Des jeunes contre l'exclusion numérique

illustration

Depuis début novembre, Manon, Yaëlle, Vahineura et Victor participent au service public itinérant départemental (SPID) en partenariat avec Unis Cité.

Leur mission ?

Contribuer à réduire la fracture numérique auprès de personnes précaires.

« La dématérialisation de nombreuses procédures administratives ne doit pas être un frein à l’accès aux droits », explique Béatrice Lebrun, de la délégation Vignoble.

Ces quatre jeunes en service civique vont donc à la rencontre des habitant·es en difficulté pour leur apprendre les usages numériques.

« Nous sommes passés par les associations caritatives pour rencontrer des personnes qui pourraient être intéressées par nos ateliers », raconte Victor, 22 ans.

À l’épicerie Solidaire Dépan’épices, au Loroux-Bottereau, le groupe a expliqué sa mission et proposé des dates pour leurs ateliers «connectés». 

Comment ça marche ?

Souvent organisées dans les médiathèques, les séances peuvent aussi se faire dans des lieux moins institutionnels, grâce au matériel fourni à l’équipe : ordinateurs portables, smartphones et tablettes font partie de l’équipement des jeunes en service civique pour être au plus près des usages et des besoins des personnes à aider.

« L’objectif est de leur donner les moyens d’être autonomes par la suite et de repérer les lieux où aller pour effectuer leurs démarches, si elles n’ont pas le matériel. »

Une véritable mission de service public pour des jeunes en quête d’engagement.

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?