Chaînettes, par Vincent Ganivet, 2016

Chaînettes, Vincent Ganivet
Chaînettes, Vincent Ganivet © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

L'œuvre

Vincent Ganivet aborde la construction comme un jeu, détournant matériaux et techniques. Ici, celle dite de la chaînette (caténa). Il s’agit d’une méthode ancestrale de tracé des arches, qui consiste à reproduire et retourner la courbe décrite par une chaine en suspension.

Aussi appelée cosinus hyperbolique, par les mathématiciens, cette courbe est magique : reproduisant l’équilibre existant entre les maillons d’une chaîne en tension, elle permet de retrouver cet équilibre dans l’autre sens, entre des blocs de béton en compression, c’est le secret des arches autoportantes.

Pour cette œuvre, il crée deux arches monumentales s’entrecroisant et en adapte la technicité pour construire, dans la continuité de la virtuosité technique de ses projets antérieurs, une œuvre qui est cette fois pérenne.

L'artiste

Vincent Ganivet, 1976, vit là où il travaille.

Cet artiste plasticien français, né à Suresnes en 1976, s'est notamment fait connaître par des arches monumentales en parpaings, entre autres détournements de matériaux ou processus industriels qui constituent le leitmotiv de sa pratique artistique.

« Systèmes plus que sculptures, mes productions se déploient d'abord à ma propre surprise. Qu'il s'agisse de détournements monumentaux de parpaings ou de bricolages plus infimes, à l'échelle de ma cuisine, elles relèvent de phénomènes - naturels comme artificiels - que je tente de stabiliser pour offrir le spectacle poétique d'un réel juste décalé. »

Consultez le site de Vincent Ganivet

Qui contacter ?

Collège Mona Ozouf

route des 5 continents, 44260 Savenay

02 52 20 04 10

Was this page helpful ?