Collèges : tout sur la rentrée 2020
Rentrée 2020 au collège Isabelle Autissier à Nort-sur-Erdre © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Collèges : tout sur la rentrée 2020

Le 1er septembre, plus de 74 500 élèves ont fait leur rentrée en Loire-Atlantique, dont près de 44 850 dans les 83 collèges publics gérés par le Département. Pour bien entamer cette rentrée si particulière en raison du coronavirus, consultez notre dossier spécial sur les services, outils et actions éducatives proposés par le Département.

L'actualité de la rentrée

Cette rentrée 2020 est évidemment marquée par la crise sanitaire liée au coronavirus. Port du masque obligatoire pour toutes et tous au collège et contraintes sanitaires à respecter, de nouvelles priorités s'ajoutent au message habituel du Département qui garde son cap : assurer les meilleures conditions possibles pour la réussite des collégien·nes de Loire-Atlantique.

Le Département fournit plus de 75 000 masques aux collégien·nes

À la suite du Conseil de défense qui s’est tenu mardi 25 août et à la décision de l’État de ne pas fournir des masques, pourtant obligatoires pour les collégien·nes, le Département a décidé d'en doter gratuitement l’ensemble des collèges de la Loire-Atlantique. Chacun des 140 établissements recevra une dotation équivalente au nombre de ses élèves avant la rentrée de mardi. Cette dotation sera doublée pour les collèges situés en zone REP. La distribution sera organisée par les responsables d'établissements. Gratuits, ces masques sont réutilisables. Pour rappel, les masques seront également portés dans la cour des établissements.

Conditions sanitaires

Les 745 agent·es du Département qui assurent quotidiennement l'accueil, la restauration et l'entretien des 83 collèges publics sont particulièrement mobilisé·es pour cette rentrée. C'est en étroite collaboration avec les responsables d'établissement qu'elles et ils organiseront et appliqueront les protocoles sanitaires nécessaires pour prévenir la circulation du coronavirus, aussi bien dans les espaces d'enseignement que de restauration et de loisirs.

Le stage de 3e débarque sur les smartphones

Qui dit 3e dit stage de 3e ! Et qui dit ado dit smartphone. C'est pourquoi la plateforme stages3e.loire-atlantique.fr évolue en webapp' pour que les collégien·nes puissent y accéder avec leur smartphone. Pour rappel, le stage d’observation qui permet de découvrir le monde du travail est obligatoire pour tous les élèves de 3e. Pour faciliter la recherche parfois difficile de ces stages, un espace en ligne a été créé il y a trois ans. Il donne accès aux collégien·nes concerné·es aux offres de stages de multiples employeurs de Loire-Atlantique dans des domaines très variés.

stage3e.loire-atlantique.fr

Bien manger au collège

Le Département sert 4,8 millions de repas chaque année dans les cantines des collèges publics au prix moyen de 3,15 € par repas. Les équipes de ses restaurants scolaires sont aux fourneaux pour offrir aux élèves une restauration de qualité avec des produits bios, de saison, locaux et labellisés, des menus végétariens hebdomadaires et des buffets d’entrées. 125 chef·fes et second·es de cuisine ont été formé·es à la cuisine alternative et évolutive qui favorise les protéines végétales et des cuissons meilleures pour la santé. Début juin, une semaine des saveurs sera organisée pour sensibiliser les élèves à leur alimentation.

Le mémo de la rentrée

Toute l'année scolaire, le Département s'implique auprès des élèves des collèges pour contribuer à leur épanouissement dans et hors les murs de leurs établissements. Voici quelques infos pratiques à (re)découvrir.

Un dictionnaire gratuit pour chaque 6e

Inutile de le prévoir sur votre liste de fournitures scolaires, l’indispensable dictionnaire bi-média sera, cette année encore, offert par le Département aux élèves qui entrent en 6e cette année. Distribution courant octobre, avant les vacances de la Toussaint.

RDV live collègien·es/artisan·nes

Du 12 au 17 octobre, le Département de Loire-Atlantique propose aux collégiens et collégiennes de 4e et 3e de poser des questions aux professionnel·les de quatre domaines qui recrutent : l'alimentation, la restauration, l'automobile et le bâtiment. Covid oblige, les échanges entre jeunes et professionnel·les se feront en visio conférence ou webinaire, comme on dit aujourd'hui ! Plus d'infos très prochainement sur ces RDV live.

Embarquez pour le LUNe !

Ouvert par le Département depuis le début de l'année 2019 à Nantes, le LUNe est un lieu d'apprentissage atypique qui propose aux élèves un voyage ludique (L), unique (U) et numérique (N) guidé par des objets technologiques d'aujourd'hui. Vous voulez en savoir plus ?

Reservez votre voyage dans le LUNe !

Le Département propose un voyage unique, numérique et ludique à tous les collèges de Loire-Atlantique grâce au LUNe, le Labo des usages numériques. Pour les élèves c'est l'occasion d'appréhender les outils numériques d'aujourd'hui et de demain. Pour les enseignant·e·s c'est l'occasion d'expérimenter de nouvelles formes d'apprentissage avec leurs élèves.

 

Concours vidéo et affiche sécurité routière

Pour la 5e année, les collèges peuvent participer au concours vidéos et affiches pour la sécurité routière. L'objectif est de créer de très courts-métrages et des affiches pour sensibiliser les élèves aux comportements à risque. Les inscriptions démarrent dès la rentrée et sont ouvertes jusqu'au 16 octobre.

En savoir plus sur le concours

Sioox 8e !

Sioox, l'info en mode ado, fera sa rentrée début octobre. Le magazine créé spécialement pour les collégiennes et les collégiens et avec leur participation en est à son 8e numéro. Il a été élaboré avec des élèves de l'ITEP de Lamoricière à Nantes.

Consultez les numéros déjà parus

E-lyco

Ce site internet sécurisé permet aux enseignant·e·s de communiquer avec les élèves et leurs parents. Cours archivés, bulletin de notes, projets de l’établissement… toute la vie du collège y est répertoriée afin de faciliter les échanges entre les professeur·e·s et les familles.
Munissez-vous de vos identifiants pour naviguer sur e-lyco.fr.

Et aussi....

Arts, éducation à l'environnement ou aux médias, aide aux familles, le Département accompagne aussi directement les collègien·ne·s et leurs familles dans la scolarité. Découvrez tous les dispositifs dans la rubrique Éducation et collèges

L’Animation Sportive Départementale

Votre enfant a entre 7 et 14 ans et cherche le sport de ses rêves ? C’est l’occasion de l’inscrire à l’Animation Sportive Départementale. Les écoles multisports ou unisport lui permettront de découvrir différentes disciplines ou de se perfectionner dans une pratique.

Le programme et les inscriptions 

La maison départementale des adolescent·es

Porte d’entrée unique pour toutes les problématiques de l’adolescence, la Maison départementale des adolescents de Loire-Atlantique accueille les jeunes de 11 à 21 ans à Nantes, Saint-Nazaire et Aigrefeuille-sur-Maine. Deux permanences mobiles sur rendez-vous sont également organisées au nord (Pays d’Ancenis, Pays de Blain, Castelbriantais, Secteur de Derval, Erdres et Gesvres, Région de Nozay, Pays de Redon) et au sud (Clisson et Machecoul).
Consultez le site de la Maison des adolescent·es

Et pour le week-end

Comme il n’y a pas que l’école dans la vie, le Département de Loire-Atlantique vous invite à consulter l'agenda des sorties et loisirs. Qu’ils soient culturels, sportifs ou relaxants, vos week-ends auront des airs de vacances !

Toutes les infos ici

Lien utile

Le nouveau collège Isabelle Autissier : deux ans de chantier

Isabelle Autissier : de cap et de plume

La navigatrice et écrivaine donne son nom au dernier collège public construit par le Département à Nort-sur-Erdre. Une femme inspirante pour petit·es et grand·es.

Par où commencer ? Le parcours d’Isabelle Autissier est si dense que deux pages ne suffiraient pas à contenir son seul curriculum vitae. Débutons donc par ce qui nous amène à la portraitiser aujourd'hui : l’inauguration d’un nouveau collège à son nom, à Nort-sur-Erdre, dans quelques semaines. « Cela fait toujours plaisir, avoue l’intéressée. Je ne réponds pas à toutes les sollicitations mais j’essaie d’en faire un peu car le contact avec les jeunes est sympa. » Et donner de l’inspiration est une idée qui plaît à cette grande navigatrice, qui a parcouru tous les océans.

Fille de mer

C’est pourtant en région parisienne, loin des rivages, qu’Isabelle Autissier vient au monde l’année 1956. Mais très tôt elle découvre la mer, grâce aux vacances en Bretagne et aux nombreuses virées sur le petit voilier familial, si cher à son père. « Sur les cinq sœurs que nous sommes, deux ont été entraînées dans sa passion. » À tel point que très rapidement, elle décide de choisir un métier qui lui permettra de vivre au bord de l’océan : ingénieure halieute, une spécialité de l’agronomie en milieu marin. « Au collège, je m’ennuyais beaucoup, je trouvais que cela n’allait pas assez vite mais pour atteindre mon objectif, il fallait cocher la case étude et la cocher le mieux possible. » Diplômée ingénieure à la fin des années 70, elle travaille assez rapidement comme chercheuse à l’IFREMER à La Rochelle, où elle s’installe. « Les recherches halieutiques contribuent aux décisions des États et de l’Europe sur l’exploitation de la mer. Ce n’est pas toujours compris par les pêcheurs donc j’allais aussi les rencontrer sur le terrain pour faire de la pédagogie. » En parallèle, Isabelle Autissier navigue : dans les années 80, de mini-transat en course au large comme la Solitaire du Figaro, elle acquiert une expérience qui l’incite à tenter en 1991 le tour du monde en solitaire du BOC Challenge. 7e au palmarès, elle est la première femme à boucler cette course, qui lui fera passer près de 140 jours en mer. « En faisant ce tour du monde, j’avais été à la hauteur de mon rêve de petite fille, inspirée par les récits des grands marins. Je m’identifiais à eux et je me moquais bien du genre. Mes parents ne nous ont jamais dit qu’être une fille empêchait de faire quoi que ce soit ou nous destinait à un destin particulier. »

Femme de lettres

En 2000, après de multiples compétitions, Isabelle Autissier cesse la course au large. Elle a déjà commencé à écrire des récits maritimes, seule ou à quatre mains, et poursuit les années suivantes. En 2009 elle publie son premier roman, Seule la mer s’en souviendra, et obtient de nombreux prix littéraires. Publiant depuis tous les deux ou trois ans, elle a également démarré en 2015 la série Zoé, contes maritimes audio pour enfants. « Je me plaignais auprès d’un ami musicien que les histoires pour enfants racontaient des choses fausses sur les animaux marins. « T’as qu’à le faire ! » m’a-t-il dit. J’ai donc écrit des histoires avec rigueur scientifique, accompagnées de la musique de cet ami. »

Militante pour la Terre

2009 est décidément une année charnière. C’est à cette époque qu’elle est élue présidente de la branche française du World Wildlife Fund (WWF), association de défense de l’environnement. « J’ai aimé leur politique de solutions. On ne peut pas se contenter de la dénonciation, ce n’est pas suffisant à mon sens. Il faut pouvoir faire évoluer les choses. WWF travaille avec les collectivités, les entreprises. Je suis moi-même en contact avec des ministres pour peser dans des décisions plus favorables à la protection de l’environnement. Et La France a encore beaucoup à faire. Elle n’est pas dans les clous. » Parmi les récentes actions notables de WWF, la consultation citoyenne “Comment inventer tous ensemble le monde d’après ?” a réuni 165 000 participant·es, plus de 20 000 propositions et 1,7 million de votes. « On continue, on ne peut pas s’arrêter en chemin. »
Malgré ses nombreuses activités, Isabelle Autissier maintient un rythme de navigation de 2 à 3 mois par an, dans les mers froides, au nord ou au sud du globe, parfois avec des scientifiques ou des alpinistes. Elle vit toujours à La Rochelle, dans une petite maison, où sauf pendant le confinement, elle passe en moyenne 3 jours par mois : « Je travaille beaucoup, le bénévolat au WWF me prend beaucoup de temps car il y a de nombreuses sollicitations. Même si je ne peux pas toujours y répondre, j’aime cette vitalité de la société civile. »

Bon à savoir

Isabelle Autissier sera présente le 23 novembre pour inaugurer le nouveau collège public de Nort-sur-Erdre.

« Je ne pense pas que les jeunes aient besoin de message. Qu’ils fassent ce qu’ils ont envie de faire, mais qu’ils sachent que s’ils ont des rêves, il faut qu’ils "s’y collent", qu’ils travaillent pour les réaliser. Comme le dit Erik Orsenna, ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait. »

La carte des chantiers majeurs

Le Département gère et entretient 83 collèges publics, qui accueilleront 44 850 élèves cette année, soit 600 collégien·nes supplémentaires en un an. Il a construit 14 établissements depuis 2005 et rénove une partie du parc existant pour accueillir les élèves dans les meilleures conditions possibles. Voici la carte des opérations majeures en cours ou à venir pour cette année scolaire.

carte travauxcolleges2020

Isabelle Autissier à Nort-sur-Erdre

Livré fin juin, le nouveau collège Isabelle Autissier ouvrira ses portes aux élèves le 1er septembre de cette année. Actuellement de 24 divisions (environ 600 élèves), il doit être étendu à 28 divisions (environ 700 élèves) face au dynamisme démographique du secteur Erdre et Gesvres. Les travaux démarrés cet été sont prévus jusqu'à l'été 2021.

La Ville aux Roses à Châteaubriant

Le Département a décidé la réhabilitation de ce collège pour une enveloppe de 13,7 M€. Les travaux se dérouleront en site occupé et ont notamment comme objectifs la mise en conformité des bâtiments et installations, la réhabilitation énergétique et l'optimisation des bâtiments pour accueillir 22 divisions (environ 550 élèves). Les travaux débuteront avant la fin de l'année.

René-Guy-Cadou à Ancenis

Le projet consiste à isoler les façades et les toitures, à réhabiliter les équipements de chauffage et de ventilsation et de restructurer certains locaux, notamment la demi-pension. Le budget prévu est de 10,5 M€. Des travaux ont déjà démarré et la finalisation est prévue en 2023.

Le Galinet à Blain

Le projet consiste notamment à restructurer la demi-pension (mise en conformité de la zone de production des repas, réaménagement du réfectoire), à isoler les façades et les toitures, à remplacer une partie des menuiseries extérieures et à revoir la ventilation et le chauffage. Les travaux débuteront en 2020 pour une livraison envisagée courant 2021.

Le nouveau collège de Nantes centre

Le Département est devenu propriétaire de l'ancien lycée Vial dans le centre de ville de Nantes et a décidé d'y créer un nouveau collège public. Le projet consistera à restructurer les locaux conformément aux besoins d'un établissement d'une capacité de 600 élèves (26 divisions). L'ouverture est prévue pour 2023 mais des travaux préparatoires démarrent en cette fin d'année.

Bellevue à Guémené-Penfao

C'est notamment sur l'espace de la demi-pension que des travaux d'agrandissement vont être réalisés. La capacité sera plus importante pour les élèves et les adultes. Le coût global de cette opération est de 1M €. Les travaux ont démarré cet été et la livraison est prévue pour avril 2021.

Louis-Pasteur à Vallons-de-l'Erdre

Ce collège va bénéficier d'une restructuration partielle pour redonner une meilleure fonctionnalité au bâtiment et l'adapter aux effectifs. L'établissement sera également accessible aux personnes à mobilité réduite avec la création d'un ascenseur. Les sanitaires élèves seront réaménagés et un préau sera créé. Stoppés par la crise du coronavirus, les travaux s'achèveront très prochainement pour une livraison complète à l'automne 2020.

Jacques Prévert à Herbignac

Ce chantier consiste à réhabiliter et redistribuer une partie des locaux. Certains espaces seront agrandis, tels la salle d'études et le préau et un abri à vélos sera créé. La livraison est prévue fin 2020 début 2021.

René-Char à Saint-Joachim

Cette opération de 1,2 M€ consiste à rénover la demi-pension. Les travaux devraient démarrer en 2021.

Le futur collège à Loireauxence

Le chantier du futur collège à Loireauxence a été lancé il y a un an. Ce 84e collège public de Loire-Atlantique de 16 à 20 divisions (entre 400 à 550 élèves) sera situé dans le secteur de Varades sur une surface de 15 000 m2. Le coût global est estimé à 15 millions d'euros et les élèves pourront y faire leur rentrée en septembre 2021.

Dès 2022, trois nouveaux collèges en construction ou reconstruction :

  • La construction d'un nouveau collège à Chaumes-en-Retz
  • La reconstruction du collège Ernest Renan à Saint-Herblain
  • La reconstruction du collège La Durantière à Nantes

La carte des collèges publics de Loire-Atlantique

Votre enfant rentre au collège et vous souhaitez connaître son futur établissement ? La Loire-Atlantique compte 83 collèges publics à la rentrée scolaire 2020. Pour chacun d’entre eux, un périmètre de recrutement des collégiennes et collégiens est défini. Celui-ci détermine dans quel établissement votre enfant poursuivra sa scolarité.

Consultez la carte scolaire pour connaître votre collège de rattachement

Partagez cette page :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique