Poisons et remèdes dans une BD de collégien.nes

Le dessinateur Timothée Moreau présente sa BD aux élèves du collège Claude Debussy et à leur professeure de français
Le dessinateur Timothée Moreau présente sa BD aux élèves du collège Claude Debussy et à leur professeure de français © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique

Aux Archives départementales, les élèves de 4e A du collège Claude-Debussy à Nantes ont réalisé leur propre BD avec l’illustrateur Timothée Moreau. Ce projet mené dans le cadre du dispositif du Département « Grandir avec la culture » s’est achevé avec la restitution de leurs travaux. Ceux-ci font désormais partie de l’exposition "Apothicaires et Pharmaciens", qui rouvrira ses portes aux Archives dès la rentrée de septembre.

En cet après-midi de juin, les élèves de la 4e A du collège Claude-Debussy et leurs professeures de français et d'arts plastiques découvrent pour la première fois leurs travaux projetés en grand. Avec Timothée Moreau, elles et ils décortiquent les étapes de leur travail.

Olivia Cottineau, médiatrice culturelle aux Archives départementales, nous détaille le déroulement du projet :

La classe est venue visiter l’exposition Apothicaires et Pharmaciens, Remèdes aux maladies en janvier. Elle a ensuite eu quatre séances de travail avec Timothée Moreau, illustrateur en résidence aux Archives départementales pour deux mois.

Une BD de A à Z

A partir de son travail sur une bande dessinée retraçant une affaire d’empoisonnement au couvent des Ursulines en 1781, Timothée Moreau a guidé les collégien.nes dans la réalisation de leurs planches de BD. Elles et ils ont réalisé des photomontages autour d’images d’archives (des gravures de plantes, ustensiles et meubles d’apothicaires), puis ont écrit leur propre storyboard, le scénario de leur BD. Mélange de dessin et de collage, le résultat fait leur fierté. Seule contrainte : l’histoire devait avoir un rapport avec les poisons, les remèdes et le rôle des apothicaires.

Du manga aux apothicaires

Quelques élèves présentent leur BD nommée « Star Wars du bled ». Dans cette histoire de voyage dans le temps, les figures de manga et de footballeurs côtoient un apothicaire qui ressemble étrangement à Timothée Moreau. Zinedine décrit précisément comment ils ont procédé :

Pour ce projet, on a utilisé des images d’archives et d’autres qu’on a trouvées sur Internet. On faisait les bulles au crayon de bois avant de repasser en noir. On a fait quatre planches en tout, donc c’était long.


Sophie Boissière, leur professeure d’arts plastiques dit avoir trouvé cela très constructif pour la classe.

Avoir appris le mélange entre images anciennes et actuelles vous resservira l’an prochain.

Timothée Moreau conclut :

Je tiens à vous remercier, vous avez tous bien joué le jeu.

Les collégien.nes recevront bientôt le livret rassemblant leurs œuvres. Elles sont visibles au sein de l’exposition aux Archives départementales, entre le 1er septembre et le 23 décembre 2021.

Fermée pendant juillet et août, l’exposition Apothicaires et Pharmaciens. Remèdes aux maladies, rouvrira au 1er septembre jusqu'au 23 décembre 2021, aux Archives départementales.


En savoir + sur l'exposition Apothicaires et pharmaciens, remèdes aux maladies

En résidence pour une histoire de poison

Dans le cadre d’un projet en partenariat avec Maison Fumetti, Timothée Moreau a réalisé une adaptation en BD d’une affaire d’empoisonnement. Illustrateur, graphiste et éditeur indépendant, il a été en résidence pendant deux mois aux Archives pour l’occasion. Dans sa BD, il a lui aussi mélangé anciennes et nouvelles images dans des photomontages humoristiques.

La Résidence de Timothée Moreau aux archives

Restitution 3

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique