Appel à projets "Stoppons les violences faites aux femmes"
© Carey Hope - iStockphoto

Appel à projets "Stoppons les violences faites aux femmes"

Parce que la lutte contre les violences faites aux femmes concerne l’ensemble des citoyen·nes et doit être une cause commune, le Département de Loire-Atlantique propose un appel à projets annuel pour soutenir les acteurs qui luttent contre les formes de violences faites aux femmes.

Pour qui ?

L’appel à projets s’adresse à tous les promoteurs d’actions, à savoir toute personne morale, de droit privé à but non lucratif (associations).

Peuvent concourir les candidat·es dont le projet est dans l’un des cas suivants :

  • Se situe en Loire-Atlantique (le siège de l’association pouvant être situé hors Loire-Atlantique)
  • Est au stade de la conception ou du développement (commencé mais pas achevé)

Une attention particulière est portée aux projets présentant :

  • Une dimension départementale, privilégiant la couverture de territoires non pourvus d’actions en direction du public cible.
  • La prévention des violences sexistes et sexuelles par une sensibilisation des jeunes (à partir de 11 ans) dans le cadre des activités scolaires, périscolaires.
  • La prévention des violences conjugales auprès des jeunes couples - ne résidant pas ensemble - en aidant à l’identification des violences vécues.
  • L’association à la réflexion, l’élaboration et la mise en œuvre d’actions, des personnes concernées (femmes victimes de violence).
  • La mobilisation participative mixte des citoyen·nes (par exemple favoriser la mise en réseau citoyenne pour la mise en place du projet, prévenir et lutter contre le harcèlement et les violences à caractère sexiste et sexuel afin de sécuriser la présence des femmes dans l’espace public, …),
  • Le développement d’actions, notamment en matière de protection, dans le champ du logement et de l’hébergement.
  • La sensibilisation des acteurs professionnels à un meilleur repérage et une meilleure prise en charge des femmes victimes et de leurs enfants si elles en ont,
  • L’accompagnement des auteurs pour lutter contre la récidive (tendre à ce qu’ils deviennent acteurs dans la prévention des violences).

Revenir à l'onglet En résumé

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?