Faites un don : participez à la collecte de protections périodiques!

Publish on 11/14/2022

Le Département de Loire-Atlantique organise, du 14 au 19 novembre, une collecte de protections hygiéniques dans une centaine de sites, avec 10 associations et plus de 70 communes partenaires. Retrouvez les points de collectes les plus proches de chez vous et faites un don.

Comment participer ?

En tout, plus de 130 lieux de collecte et 73 communes partenaires : il sera possible de déposer des protections hygiéniques dans des commerces, les sites d’accueil du Département et auprès des associations partenaires.

Le Département accompagne la prise de conscience collective

Est-ce normal de manquer jusqu'à une semaine d'école à cause des règles ? Avoir ses règles doit-il encore représenter un tabou en 2022 ? Le Département s'engage, pourquoi pas vous ? Faites un don de protections périodiques !

Voir tous les points de collecte

Pourquoi cette collecte ?

Un double objectif

La collecte de protections hygiéniques organisée par le Département permet de :

  • faciliter l’accès à des produits de première nécessité pour des milliers de personnes en Loire-Atlantique ;
  • sensibiliser les habitants et les habitantes à cet enjeu d’égalité.

Un enjeu majeur de santé publique

Les conséquences d’un manque d’accès aux protections périodiques sont à la fois nombreuses et dramatiques : absentéisme, exclusion sociale, perte de confiance en soi, mise en danger du corps, santé fragilisée…

Ce phénomène, tabou et encore peu connu, émerge depuis peu dans la sphère publique. Le Département de Loire-Atlantique tire la sonnette d’alarme pour que tout le monde puisse se mobiliser.

Zoom sur les chiffres de la précarité menstruelle

  • 15%

    des femmes en France ont été confrontées à la précarité menstruelle.

  • 1,7M

    de personnes en France rencontrent des difficultés financières pour se procurer des protections hygiéniques chaque mois.

  • 23000

    La dépense moyenne est estimée jusqu'à 23 000 € pour la durée d’une vie (soit 10 à 50 € par mois), représentant un budget non négligeable.

  • 59%

    des personnes concernées ont manqué le travail ou connaissent quelqu’un qui a déjà manqué le travail à cause de ses règles.

Et après ?

Les dons seront ensuite redistribués, gratuitement, par les associations aux habitants et habitantes en situation de précarité.

Les associations partenaires

La Banque alimentaire, Espace Simone de Beauvoir, La Croix Rouge Française, NOSIG, Parrains par 1000, Le Planning Familial 44, Les restos du coeur, Saint Benoît de Labre, Le Secours Populaire, Règles élémentaires.

Une question ?

Mission égalite et diversité

Envoyez un message

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique