Les règles, ça concerne qui ?

Infographie issue du livret "À la découverte des règles"
Infographie issue du livret "À la découverte des règles"

Alors que les règles concernent la moitié de l’humanité, elles sont encore taboues dans la plupart des pays du monde. Beaucoup de femmes et d’hommes n’osent pas en parler, sauf très discrètement et à de très rares personnes.

Pourquoi ça s’appelle les règles ?

Le mot règle est issu du latin, regula, qui désigne la régularité. On parle aussi de menstruations, qui vient d’un autre terme latin, mensis, qui désigne le mois.

Qui a ses règles ?

Ce sont très majoritairement des filles et des femmes. Mais il existe aussi des personnes intersexes, transgenres et non-binaires. Ces personnes peuvent elles aussi être concernées par les règles.

Bon à savoir

  • Les personnes intersexes sont des personnes présentant une variation du développement sexuel au niveau physique, chromosomique ou hormonal, ne correspondant pas aux modèles médicaux du féminin et du masculin.
  • Les personnes transgenres sont des personnes qui vivent ou qui souhaitent vivre dans un genre différent que celui déclaré à leur naissance.
  • Les personnes non-binaires ne s'identifient ni comme un homme, ni comme une femme.

Est-ce qu’on peut parler des règles ? Avec qui puis-je parler des règles ?

Il ne faut pas hésiter à en parler à tes proches, aux professionnel·les de santé ou du collège. Ils et elles sauront répondre à tes questions et t’écouter !

Avoir ses règles : est-ce une étape importante ?

Dans de nombreuses cultures, les premières règles sont célébrées comme un événement important : fête, changement de coiffure, bouquet de fleurs, danse ou repas traditionnel.

15,5 millions

de personnes sont concernées par les règles en France. C'est-à-dire une personne sur quatre.

Et si on se moque de moi ?

Tout un tas de préjugés ont circulé et circulent encore sur les personnes qui ont leurs règles. Les femmes, durant cette période du mois, seraient impures, diminuées dans leurs capacités ! On imagine aussi que les règles sont sales ou sentent mauvais.

C’est important de lutter contre ces clichés. Les règles sont naturelles et essentielles à la survie de l’espèce humaine. Il n’y a pas de honte à les avoir et les filles n’ont pas à être traitées moins bien que les garçons à cause de leurs règles.

Et les garçons dans tout ça ?

Les garçons n’ont pas de règles mais ils vivent avec des personnes qui en ont ! Les filles et les femmes qui les entourent sont toutes concernées : mère, sœur, amie, petite copine, etc.

Concrètement, un garçon peut :

  • D’abord, se renseigner pour savoir ce que sont les règles. C’est chose faite avec ce livret pédagogique !
  • Ensuite, respecter leur intimité et ne pas se moquer d’une fille qui a ses règles, qui a une tâche de sang sur ses vêtements ou qui se déplace avec des protections périodiques.
  • Il peut même la rassurer si besoin en lui disant que c’est normal, de ne pas avoir peur ou honte ou encore l’accompagner, si elle le souhaite, vers un ou une adulte ou à l’infirmerie…

Quiz "Les règles, ça concerne qui ?"

Prends 5 mn pour tester tes connaissances sur les règles en répondant aux 4 questions du quiz "Les règles, ça concerne qui ?" À toi de jouer !

Téléchargez le livret "À la découverte des règles"

Pour tout savoir sur les règles et leur gestion

Was this page helpful ?