Alerter sur la situation préoccupante d’un enfant

illustration
© Juanmonino - iStockphoto

Lorsque vous rencontrez une situation où un enfant mineur vous paraît en danger ou en risque de danger, sans caractère d’urgence, vous devez transmettre ce qu’on appelle une « information préoccupante ».

Qu’est-ce qu’une information préoccupante ?

Une information préoccupante est une information transmise pour alerter le Département sur la situation d’un enfant en danger ou en risque de l’être.

C’est le cas si :

  • La sécurité, la santé ou la moralité de cet enfant sont en danger ou en risque.
  • Les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises ou en risque de l’être.

L’objectif de cette alerte est d’évaluer la situation d’un enfant et de sa famille et de déterminer les actions de protection et d’aide dont ils peuvent bénéficier. (Art R-226-2 CASF)

Comment transmettre une information préoccupante ?

Si vous êtes un particulier :

Contactez le numéro vert national gratuit 119 « allo enfance en danger »

Si vous êtes un professionnel :

Transmettez par écrit vos éléments d’inquiétude à la Cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP) du Département qui décidera des suites à donner.

Pour cela, complétez  la fiche de recueil d'éléments d'inquiétudes, de danger ou de risque de danger qui est téléchargeable ci-dessous.

Cette fiche permet d’assurer le recueil de l’ensemble des renseignements indispensables dans toute transmission d’information.

Elle garantit une réception instantanée à la cellule de recueil d’information préoccupante (Crip), avec un accusé de réception automatique.

La fiche peut être adressée :

Par mail (à privilégier) : crip44@loire-atlantique.fr 

Par courrier :

L'équipe de la Crip peut répondre à vos questions par téléphone de 9h à 12h30 et 13h30 à 18 heures, du lundi au vendredi au 02 51 17 21 88.

Que faire en cas de danger immédiat ?

En cas d’urgence ou de danger immédiat, contactez :

Le 18 (sapeurs-pompiers) et le 17 (numéro d’urgence Police secours) 

Le 119 "Allo Enfance en Danger", service national gratuit d’accueil téléphonique

Signalez directement vos éléments au Parquet des mineurs du tribunal de grande instance de Nantes ou à celui de Saint-Nazaire.

Et après, que se passe-t-il ?

La transmission d'éléments d'inquiétude peut conduire à différents cas de figure selon les informations recueillies :

  • La famille peut être orientée vers le droit commun : associations de prévention, juge aux Affaires Familiales. 
  • Des travailleurs et travailleuses médico-sociaux de l’aide sociale à l’enfance peuvent intervenir auprès de la famille et de son entourage pour évaluation de la situation. Des aides et accompagnements peuvent par la suite être proposés selon les besoins de la famille.
  • En cas d’infraction pénale ou de danger immédiat, les éléments sont signalés sans délai au Procureur de la République qui déterminera l’opportunité d’une enquête pénale, d’une mesure de protection immédiate ou d’une saisine d’un juge des enfants en vue d’une mesure de protection de l’enfance

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?