Les ateliers motricité

illustration
Le bébé Jude lors d'un atelier motricité à l'EDS de Saint-Herblain © Christiane Blanchard/Département de Loire-Atlantique

Les  espaces départementaux des solidarités (EDS), organisent des ateliers motricité. Ils permettent aux bébés d’expérimenter leur espace et leurs compétences. À travers l’échange entre parents, le jeu et la discussion avec des professionnel·les, vous découvrez les compétences psychomotrices et affectives de votre enfant.

Entre 0 et 3 ans, l'enfant a le monde à découvrir. C'est la période de sa vie où il développe son système psychomoteur, à son propre rythme. En parallèle, en tant que parent, c'est la période où peuvent émerger une tendance à la surprotection et à l'appréhension face à l'évolution de l'enfant : est-ce normal qu'il ne se tienne toujours pas debout ? Sa soeur a marché à 10 mois et il ou elle ne marche toujours pas à 17 mois, est-ce normal ?

En participant à un atelier organisé par la protection maternelle et infantile (PMI), vous découvrirez comment laisser votre enfant libre d'explorer son propre développement, sans interférer et en l'encourageant. 

Comment participer à un atelier ?

Si vous souhaitez plus d'informations sur les ateliers motricité :

Contactez votre EDS

Bon à savoir

Les ateliers sont ouverts à tous et gratuits.

Certaines associations proposent aussi des activités pour vous et votre bébé, consultez l’agenda de la parentalité.

Quelques conseils pour favoriser la motricité de votre enfant

  • Créer un environnement sécurisé et propice à la découverte : vous pouvez utiliser coussins, matelas, tapis d'éveil, obstacles, jouets... et découvrir avec plaisir la manière dont l'enfant va les franchir ou les saisir. Les séances peuvent également se faire en extérieur
  • Prévoir des vêtements larges et laisser votre bébé pieds nus le plus possible et si le temps le permet. Sinon, opter pour des chaussures qui tiennent bien la cheville.
  • Interagir avec le bébé et lui permettre d'interagir avec d'autres enfants : l'encourager et lui permettre de découvrir régulièrement de nouveaux lieux, et de nouvelles personnes
  • Éviter les trotteurs, youpalas, balancelles et autres accessoires qui forcent l'enfant à se tenir dans une position dans laquelle il n'est pas libre de ses mouvements.

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?