Un nouvel établissement pour l’accueil de mineur·es non-accompagné·es

Publish on 05/10/2021

Les futures maisons d’enfants André Laffargue à Campbon
Les futures maisons d’enfants André Laffargue à Campbon © Département de Loire-Atlantique

À Campbon, sur le site de la Ducherais, sont accueilli·es 25 mineur·es non accompagné·es placé·es sous la protection du Département. Des travaux ont été lancés pour la construction de nouveaux bâtiments qui permettront d'améliorer les conditions d'accueil de ces jeunes. Zoom sur le projet de construction de ces Maisons d'enfants André Laffargue (MEAL).

Protéger les mineur·es non accompagné·es : une mission des départements

Le Département a pour mission de protéger les mineur·ers isolé·es qui ne bénéficient pas de la nationalité française et sont privé·es de toute autorité parentale. Ces derniers sont considérés comme en danger et relèvent donc de la protection de l’enfance.

En Loire-Atlantique, le Département accueille et protège plus de 800 mineur·es non accompagné·es.

Depuis quelques années, leur arrivée s’est intensifiée et le Département a multiplié les solutions pour proposer les dispositifs d'accueil les plus adaptés possibles en faisant appel à différentes structures.

Construction des maisons d'enfants André Laffargue (MEAL)

L'association les PEP (Pupilles de l’Enseignement Public) Atlantique Anjou a créé en juin 2017 le Service d’accueil des mineur·es non-accompagné·es. Ce service a pour missions l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des jeunes placés sous la tutelle du Département, dans le périmètre de la protection de l’enfance.

C'est dans ce cadre que 25 jeunes sont hébergés et pris en charge à Campbon, sur le site de La Ducherais depuis octobre 2020.

Ils et elles résident actuellement dans les bâtiments historiques du site. Afin d'améliorer leurs conditions d'accueil, l'association a souhaité faire construire plusieurs maisons pour les jeunes, qui ouvriront leurs portes à l'automne 2021.

Ces Maisons d'enfants André Laffargue (MEAL), dédiées à l'accueil de 30 mineur·es non-accompagné·es, permettront aux jeunes de retrouver une sécurité affective et de se préparer à une scolarisation apaisée tout en développant leur autonomie.

Un lieu d'étape pour les jeunes mineur·es

Les MEAL s’adressent aux mineur·es non-accompagné·s trop jeunes ou trop fragiles pour être orienté·es vers une autre forme d’hébergement. Pour autant, l’intégration au sein de ce dispositif est conçue comme une étape. Le glissement vers une autre forme d’accueil pourra être ensuite amorcé (accueil solidaire, emménagement dans un logement individuel ou collectif...).

En attendant, ils et elles pourront évoluer dans un cadre rassurant, entamer une scolarisation et acquérir les normes et compétences sociales et culturelles essentielles à leur inclusion.

Le projet de construction en quelques mots

Trois pavillons sont en construction, qui abriteront chacun 10 jeunes, encadrés par une équipe socio-éducative pluridisciplinaire (éducateurs et éducatrices, travailleurs·ses sociaux·ales et personnels de santé). Chaque maison est équipée de deux salles de bain, deux wc, d’une salle commune équipée d’une petite cuisine et les chambres disposent toutes d'un point d'eau individuel.

À ces pavillons s’ajouteront des infrastructures permettant des regroupements, des temps collectifs, la tenue d’activités, ainsi que des équipements du quotidien (salles TV, salle informatique, blanchisserie, infirmerie, cuisine…).

Les bâtiments sont très lumineux et sont conçus dans des volumes simples. Des passages couverts en structure métallique connecteront les maisons avec les autres bâtiments afin de circuler à l’abri d’un bâtiment à l’autre.

  • © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique
  • © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique
  • © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique
  • © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique

Un projet personnalisé pour chaque enfant

Chaque jeune est accompagné à travers un projet personnalisé et adapté à son parcours et à ses objectifs. Cet accompagnement individuel est déjà mis en place aujourd'hui pour les jeunes déjà présents sur le site.

Il s'organise autour de plusieurs grands axes :

  • Le travail en interculturalité.
  • Le travail d’intégration sociale, scolaire et extra-scolaire, pour préparer l’insertion professionnelle.
  • L’apprentissage de la vie en collectivité, et son articulation avec le respect de la personne, de ses libertés individuelles et de son projet de vie.
  • L’enjeu de conciliation entre protection et accès à l’autonomie, entre liberté et sécurité.
  • La prise en charge santé, dont une part importante recouvre la santé psychologique.

Des activités autour de la nature pour apprendre l'autonomie

Les activités proposées au domaine de la Ducherais participent à expérimenter l'autonomie : bricolage, travaux agricoles, soins aux animaux… Le lien à la nature, véritable ADN de la Ducherais, est mis en avant dans tous les temps éducatifs qui le permettent, et fait partie intégrante du parcours des jeunes qui résident au village d’enfant : potager bio, poney-club...

Calendrier

  • Juin 2017 : création du Service d’accueil des mineurs non-accompagnés (SAMNA)
  • Octobre 2020 : accueil des 25 mineur·es non accompagné·es sur le site de la Ducherais dans les bâtiments historiques
  • Juin 2020 : Démarrage du chantier des Maisons d'enfants André Laffargue (MEAL)
  • Automne 2021 : Fin des travaux estimée
Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique