Le PÉAN de Saint-Nazaire Nord, dit de l’Immaculée

En 2013, le Département a créé un périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels périurbains (PÉAN) de 880 hectares situé entre la route bleue et les marais de Brière. Un projet est actuellement mené avec la CARENE et six communes pour étendre ce PÉAN. À cette occasion, il va changer de nom pour devenir "Estuaire et Brière, terre d’élevage et de nature".

Le PÉAN de l'Immaculée à Saint-Nazaire
Le PÉAN de l'Immaculée à Saint-Nazaire © Céline Jacq/Département de Loire-Atlantique

Le rôle des PÉAN est de protéger durablement les espaces agricoles et naturels en contenant l’étalement urbain et en apportant pérennité, viabilité et lisibilité aux activités agricoles.

Le PÉAN va atteindre 5 709 hectares

Créé en 2013 sur la partie Nord de la commune de Saint-Nazaire, entre la voie rapide D213 (route bleue) et les marais de Brière, le PÉAN s’étend aujourd'hui sur 880 hectares. 85 % de sa surface agricole est constituée de prairies.

Lors de la session départementale, le 16 octobre 2023, les élu·es ont voté l’extension du périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels périurbains (PÉAN) de Saint-Nazaire Nord, dit de l’Immaculée, qui multiplie ainsi par six sa surface protégée.

Ce projet d’extension résulte de l’initiative publique conjointe de huit partenaires : le Département de Loire-Atlantique, les Villes de Saint-Nazaire, Pornichet, Montoir-de-Bretagne, Trignac, Saint-Malo-de-Guersac et Donges ainsi que la CARENE.

Chiffres clés de ce PÉAN étendu

  • 5709 ha

    Superficie totale du ¨PÉAN après son extension

  • 35

    exploitations agricoles vont intégrer le PÉAN étendu

  • 46

    nombre total d’exploitations agricoles comprises dans ce PÉAN

Le périmètre du PÉAN Estuaire et Brière
Le périmètre du PÉAN Estuaire et Brière © Département de Loire-Atlantique

À télécharger

Quels sont les bénéfices attendus ?

L’extension du PÉAN de l’Immaculée répond à plusieurs objectifs :

  • Assurer la pérennité économique de l’activité agricole dans sa diversité et notamment la transmission des exploitations agricoles.
  • Faciliter l’émergence des nouveaux projets agricoles et installer de nouveaux agriculteurs.
  • Valoriser le travail des agriculteurs le plus localement possible par toutes les actions adaptées.
  • Favoriser le lien social entre les usagers des territoires, notamment en facilitant des relations constructives et en anticipant les conflits d’usage (développement d’activités locales de transformation et de vente directe).
  • Mieux faire reconnaître le rôle des agriculteurs dans la mise en valeur des espaces agricoles et naturels.
  • Favoriser une agriculture gestionnaire et respectueuse de son environnement contribuant à la mise en oeuvre d’autres politiques publiques environnementales conduites sur le territoire du PÉAN.
  • Participer au maintien et au développement de la biodiversité des espaces naturels.
  • Conforter et mettre en valeur les espaces boisés sous toutes leurs formes, pour autant qu’ils puissent remplir les fonctions de réservoirs de biodiversité, d’éléments de paysages et de ressources locales en bois et en énergie.

Pour Chloé Girardot Moitié, vice-présidente ressources, milieux naturels, biodiversité et action foncière au Département :

L’extension du périmètre du PÉAN de Saint-Nazaire Nord va permettre de mieux protéger de l’urbanisation un territoire qui cumule la pression foncière induite par la proximité de l’agglomération nazairienne, et les attraits touristiques du littoral proche et du marais de Brière. Les espaces naturels encore préservés pourront être durablement protégés grâce aux actions menées et favoriser le retour de la biodiversité.

Une diversité de productions propre aux secteurs périurbains

Grâce au PÉAN, les générations se sont renouvelées et 8 installations ont eu lieu depuis 2014, avec la création de 4 nouveaux sites de production.

Le PÉAN en chiffres

  • 11

    sièges d'exploitation

  • 3

    exploitations de viande bovine

  • 3

    exploitations de fleurs, fleurs coupées, plantes aromatiques

  • 2

    exploitations équines

  • 1

    exploitation de vaches laitières

  • 1

    exploitation horticole

  • 1

    pépinière

  • 1

    exploitation de lapins

La proximité de la ville favorise cette diversité et facilite la vente en direct : 3 fermes vendent ainsi leurs produits en circuits courts et 2 fermes accueillent du public. Depuis 2006, les agriculteurs proposent un marché paysan au sein de la SOCALI.

Qui contacter ?

Service développement local de la délégation Saint-Nazaire

Bâtiment Météor - Tour B
8 place Pierre Sémard
Saint-Nazaire

02 49 70 03 00

Contact by mail

Was this page helpful ?