Le Péan des vallées de l'Erdre, du Gesvres et du Cens

Le Péan des vallées de l’Erdre, du Gesvres, et du Cens, autrement appelé Péan des trois vallées, couvre une surface de 21 192 ha sur 9 communes, depuis son extension en 2019 de près de 4000 hectares, principalement sur la commune de Notre-Dame-des-Landes.

Ce vaste territoire, à dominante agricole depuis 2 siècles depuis les aménagements ayant conduit à la disparition des « landes », se présente désormais sous forme bocagère (champs et prairies entourés de haie, mares), avec une présence importante de l’eau à la surface des sols (fossés, mares, zone humide, rivières).

La pression de la métropole nantaise ces dernières décennies à réduit et fragilisé le potentiel de production agricole, sur les communes péri-urbaines, et plus récemment de deuxième couronne. Historiquement terre de polyculture et d’élevage bovin (production laitière et viande), la diversification de l’agriculture est en cours notamment à proximité de la métropole nantaise, portée par une forte demande, en croissance de produits de qualité et de proximité.

Quels sont les enjeux d'un Péan sur le secteur Cens / Gesvres / Erdre ?

Les bénéfices attendus du Péan sont multiples :

  • Protéger durablement les espaces agricoles et naturels situés aux portes de l’agglomération, et maîtriser ainsi l’étalement urbain.
  • Développer une agriculture innovante, économiquement viable et pérenne, attentive à la répartition de ses moyens de production en vue de conforter, transmettre et installer des activités, en phase avec son environnement humain et naturel.
  • Donner de la lisibilité à long terme sur la vocation agricole ou naturelle des espaces agricoles - lisibilité qui est facteur de pérennité pour les activités concernées - et ainsi reconquérir des terres en friche.
  • Contribuer à la viabilité des exploitations agricoles, par la maîtrise des coûts du foncier et la capacité à permettre un amortissement sur la durée des investissements.
  • Par le maintien de l’agriculture et le développement de pratiques respectueuses de l’environnement, renforcer les incidences positives sur les milieux naturels - entretien des paysages, gestion respectueuse des milieux aquatiques

En réponse aux bénéfices attendus, le programme d’action élaboré en partenariat vise à :

  • Maintenir et reconquérir les terres pour la mise à la disposition de l’agriculture
  • Garantir et améliorer la fonction agricole du foncier et des sièges d’exploitation
  • Renforcer le rôle économique, social et environnemental de l’agriculture

Le projet agricole et environnemental de Notre-Dame-des- Landes constitue une déclinaison territoriale de ce programme d’actions.

Quelques actions menées dans le Péan :

Animation :

Depuis 2013, le Département anime le PEAN des trois vallées. Il a pour ce faire créé un poste d’animateur en interne, qu’il finance en totalité.

Action renforcée pour la transmission des exploitations agricoles :

Le renouvellement des exploitants agricoles est un enjeu fort, exacerbé par la pression sur le foncier agricole, et la nécessaire ou opportune diversification des productions aux portes de la métropole nantaise. Afin d’anticiper au mieux le transfert de l’activité agricole, le Département finance avec Nantes Métropole et la Communauté de Communes d’Erdre et Gesvres une action renforcée dans ce domaine, avec le concours actif de la Chambre d’agriculture.

Améliorer la fonction agricole du foncier :

Sur la commune de Notre-Dame-des-Landes, qui n’a fait l’objet d’aucune restructuration de son foncier agricole, le Département lance une procédure d’échanges et cessions d’immeubles ruraux (ECIR), couplée avec un projet d’échanges amiables de baux ruraux, en vue de restructurer le foncier et rationaliser son exploitation agricole.

Préservation des sièges d’exploitation :

En lien avec la CCEG, la commune de Grandchamps-des-Fontaines et l’Agence Foncière de Loire-Atlantique, le Département a mis en œuvre un schéma d’intervention inédit pour sauver un siège d’exploitation au lieu-dit la Chanais sur la commune précitée. Il a pu aussi préempter un autre siège, dans l’objectif d’accueillir en durée déterminée des exploitants en phase d’installation.
Ailleurs, il travaille en lien avec Nantes Métropole et la commune d’Orvault à la valorisation d’un site potentiel d’exploitation.

Pour en savoir plus
Téléchargez le plan d'actions le plan d'actions entré en vigueur en juillet 2014
Consultez la carte des périmètres de préemption (Espaces Naturels Sensibles (ENS) et de la protection d’espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN))
Téléchargez le projet agricole et environnemental de Notre-Dame-des-Landes 2019 - 2022

Votre contact

Service développement local - Délégation Nantes

Délégation Nantes - Immeuble Germaine Tillion 26 boulevard Victor Hugo
CS 96308
44263 Nantes

02 44 76 73 05

Contact by mail

Documents relatifs à la modification du programme d’actions en 2020

Was this page helpful ?