Le Plan climat énergie : réduire les émissions de gaz à effet de serre

illustration
Éoliennes à Pannecé © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Hausse des températures, inondations, sécheresses, précarité énergétique : la Loire-Atlantique est impactée par les conséquences du réchauffement climatique et de la raréfaction des énergies fossiles. Le Département est engagé dans une transition énergétique pour diviser par 3 sa consommation d'énergie et par 4 les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050.

Territoire à énergie positive

La politique départementale vise à atténuer le changement climatique, à réduire les consommations d’énergies, notamment fossiles, et à développer massivement les énergies renouvelables, en s’inscrivant dans les engagements nationaux et européens. 

Le Département a fixé ses objectifs en 2012 dans son Plan climat énergie départemental. Déclinés à court, moyen et long termes, par source d’énergie et par secteur d’activité, ces objectifs sont évalués et mis à jour tous les 5 ans. 
Le Département de Loire-Atlantique est reconnu comme Territoire à énergie positive pour la croissance verte depuis 2015 par le Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer.

Le Département agit en priorité dans les domaines et vers les publics suivants : 

  • la précarité énergétique, les établissements sociaux et l’habitat, notamment social  
  • les mobilités hors agglomérations, les voies navigables et le vélo  
  • les collèges  
  • les espaces naturels et ruraux et le littoral  
  • les jeunes et plus particulièrement les collégiens  
  • les personnes âgées et les personnes en situation de précarité. 

Consultez le Plan climat énergie du Département

 

Votre contact

Mission Climat Énergie

2 quai de Versailles
44000 Nantes

02 40 99 15 31

Bâtiments, mobilités, alimentation, espaces naturels, achats : les actions du Département

Quelques exemples des efforts du Département dans chaque domaine où il peut agir concrètement.  

Bâtiment 

  • Entre 2011 et 2016, le Département a réduit la consommation énergétique de ses propres bâtiments de 12 %, passant de 157 kWh/m2 à 138 kWh/m2, en moyenne sur les 950 000 m2 de son parc immobilier. 
  • Les crédits dont il a bénéficié en 2015 et 2016 en tant que Territoire à énergie positive pour la croissance verte lui permettent de réhabiliter un collège à Sainte-Luce et de construire un centre médicosocial à Saint-Nazaire, tous deux à un très haut niveau de performance énergétique. 

Mobilités 

  • Plus de 200 aires de covoiturages existent en Loire-Atlantique en 2016 pour un maillage complet du territoire. 
  • Le Département a engagé, en mars 2017, un plan d'actions pour la "Loire-Atlantique à vélo", afin de favoriser tous les usages du vélo, utilitaire, touristique, sportif et de loisirs. 
  • Pour réduire l'impact des trajets domicile-travail, le Département teste en 2017 le télétravail pour ses agents. 
  • Pour les déplacements de ses agents, le Département promeut vélo et transports collectifs, et achète des véhicules peu émetteurs de gaz à effet de serre. 

Alimentation 

  • Dans les 70 collèges publics où des repas sont préparés, le Département implique les cuisiniers, les gestionnaires d'établissement et les agriculteurs locaux pour favoriser l'équilibre alimentaire conformément aux recommandations du programme national nutrition santé, privilégier l'approvisionnement en circuit court pour des produits frais et notamment bio, et éduquer les collégiens à la nutrition, au goût et à la consommation responsable. 

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?