Les périmètres de protection d'espaces agricoles et naturels (PÉAN)

Le Département met en oeuvre des outils pour protéger durablement les espaces agricoles et naturels du territoire. En Loire-Atlantique, trois PÉAN ont été créés sur une superficie de 24 518 hectares. Dans ces périmètres, les terres sont réservées principalement à une activité agricole. Des projets d'extension sont en cours en lien avec les communes concernées.

Grandchamp-des-Fontaines
Grandchamp-des-Fontaines © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Pourquoi créer des PÉAN ?

La population de la Loire-Atlantique augmente de 17 000 habitants chaque année. En parallèle, environ 480 hectares sont artificialisés pour l’habitat, les équipements économiques et les infrastructures au détriment des terres agricoles et naturelles.

Le rôle des PÉAN est de protéger durablement les espaces agricoles et naturels en contenant l’étalement urbain et en apportant pérennité, viabilité et lisibilité aux activités agricoles.

Le Département renforce son action, en intégrant aux PÉAN des objectifs de préservation de la reconquête de la biodiversité.

3 PÉAN en Loire-Atlantique

Le Département a créé 3 PÉAN, en lien avec les communes, au nord de Nantes, à Saint-Nazaire et sur la presqu'île guérandaise :

Le PÉAN des vallées de l'Erdre, du Gesvres et du Cens (21 196 hectares)

Le PÉAN de Saint-Nazaire Nord - Estuaire et Brière, terre d’élevage et de nature (5 709 hectares)

Le PÉAN de la presqu'île guérandaise (2 446 hectares)

29351 hectares

préservés définitivement de toute urbanisation et notamment réservés à une activité agricole en Loire-Atlantique.

Comment ça marche ?

Le Département, en partenariat avec les collectivités locales volontaires et la Chambre d'agriculture, peut constituer un périmètre et lui associer un programme d'actions.

Un PÉAN est composé de plusieurs éléments :

  • Un périmètre précis, à la parcelle près, des espaces agricoles et naturels faisant l’objet de cette protection pérenne.
  • Des bénéfices attendus.
  • Un programme d’actions, co-financé par le Département et les collectivités locales, qui peut porter sur le foncier agricole, la protection de l'environnement, l'aide aux exploitant·es agricoles (installation, circuits courts, etc.).

En savoir plus

Ce dispositif est mis en œuvre à la demande des collectivités locales pour assurer la pérennité des espaces agricoles et naturels périurbains.

L'aide aux communes pour protéger leurs espaces agricoles et naturels

Les bénéfices des PÉAN

Bien que différents car développées sur des territoires à enjeux spécifiques, les trois premiers PÉAN créés en Loire-Atlantique répondent à des objectifs communs, à savoir :

  • Réserver les terres dans ces périmètres un usage principalement agricole sur du long terme ;
  • Contribuer à assurer notre autonomie alimentaire et les circuits courts ;
  • Éviter le morcellement des terres ;
  • Garantir un avenir professionnel aux agriculteurs·trices ;
  • Aider les jeunes à s’installer en agriculture ;
  • Concilier nature et activité agricoles, favoriser la biodiversité.

Qui contacter ?

Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser au service développement local de votre délégation de rattachement.

Accédez aux coordonnées de votre délégation

Was this page helpful ?