Un quai des Énergies renouvelables marines au port de La Turballe

Publish on 07/08/2022

En 2015, EDF Renouvelables retenait le port de La Turballe pour accueillir la base de maintenance de son futur parc éolien au large de Saint-Nazaire. Le quai Énergies renouvelables marines qui accueillera les équipes techniques en charge des 80 éoliennes vient d'être inauguré.

Download the video transcript file

Le nouveau quai des Énergies marines renouvelables -EMR - est prêt ! Situé le long de la nouvelle digue de 400 m construite ces derniers mois, ce nouvel équipement complète la base de maintenance d'EDF Renouvelables pour la gestion du premier parc éolien en mer français, actuellement en construction au large de Saint-Nazaire. Un projet largement soutenu par le Département de Loire-Atlantique, dans le cadre du réaménagement du Port de La Turballe, comme le précise Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique :

« C’est une chance pour le port de La Turballe d’avoir été choisi pour accueillir la base de maintenance du premier parc éolien en mer français. Grâce à ce choix, le Département a engagé dès 2015 un ambitieux projet de réaménagement qui profite à chacune des activités du port, en particulier la pêche, qui reste la vocation première du port. Avec le réaménagement du port de La Turballe, toutes les activités maritimes sont renforcées, de manière complémentaire les unes des autres. C’est un très beau projet de réaménagement qui se concrétise aujourd’hui pour les habitants et tous les usagers du port. »

Inauguration officielle du quai EMR en présence de plusieurs élu·es locaux, dont Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique (2e en partant de la droite).
Inauguration officielle du quai EMR en présence de plusieurs élu·es locaux, dont Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique (2e en partant de la droite). © P Pascal

Une base de maintenance complète et 100 emplois à la clé

Cette base permettra de gérer à distance l’exploitation du parc off shore et de réaliser la maintenance préventive et corrective légère des composants du parc éolien en mer, situé entre 12 et 20 km de la côte. Les équipes d'EDF Renouvelables disposent à présent d’une base de maintenance complète intégrant :

  • Un bâtiment de maintenance 1 250 m² (inauguré en 2020) ;
  • Un nouveau quai EMR d’une superficie totale de 680 m² pour faciliter l’accostage des trois bateaux de maintenance, de 25 m et 30 m). Les composants seront transportés par voie maritime depuis le port de La Turballe vers le parc éolien en mer.

Ce quai EMR est indissociable des activités de la base de maintenance du parc éolien en mer de Saint-Nazaire. Les travaux menés par Les ports de Loire-Atlantique offrent un outil de travail de premier plan aux 100 personnes qui auront pour mission de gérer et d’entretenir au quotidien le parc. Olivier de la Laurencie, directeur du Parc éolien en mer de Saint-Nazaire d’EDF Renouvelable

  • Le nouveau quai EMR
    Le nouveau quai EMR
  • La base de maintenance
    La base de maintenance
  • 400 m de digue
    400 m de digue
  • La nouvelle digue vue du large
    La nouvelle digue vue du large

© P. Pascal / Département de Loire-Atlantique

Une construction très technique

La construction du quai EMR, réalisée sous maitrise d’ouvrage des ports de Loire-Atlantique, repose sur 28 pieux de 914 mm de diamètre. Après le battage des pieux métalliques, les travaux de génie civil ont consisté à créer une structure en béton constituée de poutres et de prédalles préfabriquées. Une dalle béton coulée en place servant de dalle de compression termine la structure. Cette dernière est ensuite revêtue d’enrobés bitumineux. Le quai a également été équipé de trois pontons en aciers, d’une passerelle d’accès et de deux potences de levage (travaux en cours de finition) pour l’accostage des trois navires de maintenance du parc éolien en mer,

Un cheminement associé jusqu’à la base de maintenance a également été aménagé. Il deviendra définitif après achèvement des darses pour élévateur à bateaux.
Les travaux ont été réalisés par l'entreprise Charier du printemps 2021 à début juillet 2022, pour un montant 1,6 M€ HT (hors révision).

Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire : déjà 44 éoliennes sur 80 !

Installée mi avril, la première des 80 éoliennes de 185 m (en bout de pale) voisine aujourd'hui avec 43 autres de ces spécimens construits pour une bonne part en Loire-Atlantique, à Montoir-de-Bretagne. En fin d'année, ce parc en mer, premier du genre en France, fournira grâce à l'énergie du vent l’équivalent de 50% de la consommation électrique des habitants et habitantes de LOire-Atlantique.

Construite par les Chantiers de l'Atlantique, une sous-station électrique située au cœur du parc transforme l'électricité des éoliennes afin qu'elle puisse être transportée à terre. Deux cables de RTE France lui permettent de rejoindre une autre sous-station construite à Prinquiau, dernière étape avant injection dans le réseau existant.

  • Quelques unes des 44 éoliennes déjà installées
    Quelques unes des 44 éoliennes déjà installées
  • Sous-station électrique
    Sous-station électrique

© M.Moch / Département de Loire-Atlantique

En savoir plus sur le parc éolien en mer de Saint-Nazaire

Le réaménagement du port de La Turballe : un atout pour la Loire-Atlantique

Pour permettre à toutes les activités maritimes de se développer sur le port de La Turballe (pêche, plaisance, énergies renouvelables, réparation navale, transport de passagers), le Département a engagé dès 2015, en concertation avec le grand public et tous les acteurs du port, un projet de réaménagement évolutif, organisé en deux phases successives.


Démarrés en 2020, les travaux de réaménagement du port de La Turballe sont portés par le syndicat mixte Les ports de Loire-Atlantique, qui mutualise la gestion de 13 ports maritimes et fluviaux, de pêche et de plaisance. Les objectifs de la première phase de travaux :

  • Intégrer la nouvelle base de maintenance liée au parc éolien en mer de Saint-Nazaire.
  • Développer durablement les atouts du port : pêche, plaisance, réparation navale, transport de passagers…
  • Clarifier l’organisation du port, en dédiant un espace pour chaque activité, sur les quais et dans les bassins.
  • Sécuriser les circulations, dans le chenal comme sur les quais.
  • Optimiser l’existant et l’occupation de l’espace portuaire, dans un double souci de sobriété dans la dépense publique et d’évitement et réduction des impacts écologiques.

Montant de la première phase

Le montant des travaux de la première phase s’élève à 53 millions d’euros financé par le Département (31 M€), Les ports de Loire-Atlantique (7,8 M€), la Région des Pays de la Loire (6 M€), l’État (6M€) et Cap Atlantique (2,19 M€).


Les travaux se poursuivent en juillet 2022 avec la création d’un bassin de plaisance d’une cinquantaine de places (livraison avant l’été 2023). D’autres travaux (phase 2) restent à programmer : le déplacement du pôle passagers, la création d’un ponton de service (carburants, eaux usées, eaux noires), et des aménagements pour la pêche visant à augmenter le linéaire de bord à quai.

En savoir plus sur l'aménagement du port de La Turballe

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique