Faire appel aux entreprises du secteur protégé

illustration
Le Quai Ouest à St-Nazaire, vente d'objets fabriqués par des ESAT. Les employés du magasin sont en situation de handicap ou en insertion. © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

Pour encourager l'emploi des personnes en situation de handicap, le Département s'engage et incite les autres employeurs à en faire autant en mettant à leur disposition un annuaire des établissements du travail protégé en Loire-Atlantique.

La loi oblige les entreprises d'au moins 20 salariés à recruter 6 % de salariés handicapés, faute de quoi elles doivent verser une contribution à l'Agefiph (association au service des personnes handicapées et des entreprises). Depuis 2005, cette législation est appliquée aux fonctions publiques..

  • En septembre 2012, le seuil de 6% de travailleurs ou travailleuses en situation de handicap travaillant au sein du Département a été dépassé.
  • En incluant les marchés confiés à des établissements et services d’aide par le travail (ESAT), le taux d’emploi indirect atteint même les 7,21% (il était de 2,13% en 2005).

Les entreprises adaptées

A l’image du Département de Loire-Atlantique, de plus en plus d’entreprises et de collectivités désirent s’engager durablement dans la prise en considération du handicap et souhaitent passer des contrats de prestation de services avec les entreprises des secteurs adaptés ou protégés.

En Loire-Atlantique, 42 entreprises adaptées ou ESAT emploient 3500  personnes handicapées et proposent leurs services aux particuliers, entreprises et collectivités.

Pour trouvez les coordonnées des ESAT, consultez le site ViaTrajectoire

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?