Accompagner un·e jeune dans son parcours

© SDI Productions - iStockphoto

Vous accompagnez un·e jeune dans son parcours ? Vous pouvez l’orienter vers différents dispositifs, dans tous les domaines : santé, mobilité, logement, emploi…

Le Revenu jeunes pour les 18-25 ans sans ressources

Le Département de Loire-Atlantique expérimente un Revenu jeunes, adopté à l'unanimité par les élus départementaux le lundi 27 juin 2022 et mis en place dès le mois de juillet.

Cette nouvelle aide sociale a fait l’objet d’une concertation afin de proposer un dispositif souple et modulable selon la situation des jeunes. Concrètement, il s’agit à la fois d’une aide financière pour permettre aux jeunes de 18 à 25 sans ressources de faire face à leurs besoins, et d’un accompagnement sur-mesure pour lever les blocages dans leur parcours.

Tout savoir sur le Revenu jeunes

Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) individuel

Ce fonds, géré et versé par le Département, permet aux jeunes de 16 à 24 ans d’accéder à l’autonomie et de construire un projet d’avenir sans faire appel à la famille en cas de conflit ou de précarité financière de cette dernière. Ce sont des aides financières qui sont versées temporairement pour répondre à des besoins ponctuels. Elles peuvent les aider à trouver un logement ou effectuer une formation par exemple.

En savoir plus sur le FAJ individuel

Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) collectif

Le FAJ intervient dans le financement d’actions collectives d’insertion pour les jeunes. Ces actions peuvent porter sur l’insertion professionnelle et sociale, la mobilité, le logement, la santé… Elles apportent un soutien aux jeunes qui rencontrent des difficultés d’insertion et permettent à ces derniers d’identifier leurs compétences, d’acquérir des savoir-faire et de prendre en main leur projet professionnel. Le Département finance ces actions. Si vous souhaitez mettre en place des actions, rendez-vous sur la page dédiée aux actions collectives.

En savoir plus sur le FAJ collectif

Les solutions de logement

Il existe des solutions plus économiques pour se loger en Loire-Atlantique quand on est étudiant·e ou que l’on démarre dans la vie professionnelle. Les foyers de jeunes travailleurs (FJT) par exemple, proposent des hébergements pour des durées variables.

La colocation est également une solution souvent moins coûteuse. Dans certains cas, vous pourrez orienter un jeune vers une demande de logement social ou les rediriger vers les aides au logement de la Caisse d’allocations familiales (Caf).

L’aide au permis de conduire

Le permis de conduire représente bien souvent un accès à l’autonomie et à l’emploi pour les jeunes puisqu’un certain nombre de secteurs d’activités et bassins d’emplois ne sont accessibles qu’en voiture. La mobilité est également un facteur clé dans l’accès au logement.

Le Département propose, sous conditions, un financement pour aider les jeunes aux revenus les plus modestes à passer le permis de conduire (scooter, voiture ou moto).

Tout savoir sur l'aide au permis de conduire pour les jeunes

D'autres aides existent :

  • Le permis à un euro par jour est un prêt à taux zéro de l’État. Pour en bénéficier il faut s’inscrire dans une auto-école partenaire. Le prêt doit aussi être fait dans un établissement financier partenaire (banque, assurance…).
  • L’État délivre également une aide pour les apprentis. Il faut avoir au moins 18 ans et être en cours d’apprentissage. Il faut faire la demande auprès du centre d'apprentissage.
  • France Travail (Pôle emploi) propose aussi une aide pour financer le permis. Il faut être inscrit à France Travail depuis au moins 6 mois, et avoir besoin de passer le permis pour pouvoir suivre une formation, ou trouver un emploi.
  • Des communes proposent parfois des bourses au permis de conduire. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Attention

La plupart de ces aides ne sont pas cumulables.

Pour savoir quelles aides sont adaptées à votre situation, prenez rendez-vous avec un conseiller ou une conseillère dans une mission locale.

Trouver la mission locale la plus proche

Les plateformes mobilité

Si un jeune que vous suivez rencontre des problèmes de mobilité dans sa démarche d’insertion, vous pouvez l’orienter vers les plateformes mobilités. Un conseiller ou une conseillère mobilité l'accompagnera et lui proposera des solutions concrètes pour de déplacer plus facilement.

En savoir plus sur les plateformes mobilité

Was this page helpful ?