Le travail des seniors et la retraite

illustration
© Claudia Paulussen - Fotolia.com

Vous êtes de plus en plus nombreuses ou nombreux à travailler après la retraite, avec des motivations diverses : trouver un revenu complémentaire, maintenir votre réseau social, continuer à prendre des responsabilités et à vous sentir utile… Le cumul emploi-retraite est possible, à certaines conditions.

Cumul emploi-retraite

Vous pouvez cumuler vos retraites avec de nouveaux revenus d’activité. Pour avoir droit au cumul intégral, vous devez :

  • Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite
  • Pouvoir justifier d’une pension à taux plein
  • Avoir liquidé l’ensemble de vos retraites (base et complémentaires).

Sinon, le cumul n’est que partiel. La nouvelle activité ne permet pas d’acquérir de nouveaux droits à retraite (sauf si vous bénéficiez de la retraite progressive).

En savoir plus sur le cumul emploi-retraite.

Important

Durant le mois suivant votre reprise d'activité professionnelle, vous devez informer votre caisse de retraite de base :

  • Des noms et adresse de l'employeur ou entreprise
  • De la date de début d'activité
  • Du montant et de la nature des revenus et régimes d'affiliation correspondants.

Rémunérer un·e proche aidant·e

Il est possible d’être rémunéré·e pour l’aide apportée à un·e proche âgé·e dépendant·e en devenant son ou sa salariée. Rien n’interdit que le proche aidant·e soit à la retraite ou sans emploi.

  • Si la personne âgée ne bénéficie pas de l’allocation personnalisée d'autonomie (APA) : elle peut employer librement tout membre de sa famille en tant qu’aide à domicile.
  • Si la personne âgée est bénéficiaire de l’APA : elle peut employer un membre de sa famille à condition qu’il ne s’agisse pas de son ou sa conjointe, concubin·e ou partenaire de PACS. Un enfant, un petit-enfant, un frère ou une sœur peuvent donc être salarié·es pour les heures d’aide à domicile auprès de leur proche âgé·e dépendant·e.

Quelles obligations ?

En tant qu'employeur, vous devez :

  • Déclarer l’embauche de votre salarié·e à l’Urssaf et assumer les obligations prévues par le code du travail (contrat, fiches de paie, salaire, cotisations sociales…)
  • Si vous êtes bénéficiaire de l’APA, déclarer au Président du Département le ou les salarié·es d’aide à domicile et justifier des heures réalisées.

L’aidant·e familial·e rémunéré·e doit déclarer son salaire aux impôts.

Et l’engagement associatif ?

Pour occuper votre temps libre, vous souhaitez vous rendre utile et reprendre une activité qui ne fasse pas diminuer le montant de votre pension de retraite. Et si vous deveniez bénévole dans une association ?

Le Département soutient la vie associative sur l’ensemble de la Loire-Atlantique.

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?