Les solutions de répit

illustration
A l'accueil de jour "Le Maillon des âges" à Moisdon-la-Rivière © Christiane Blanchard/Département de Loire-Atlantique

Conjoint·es, enfants, ami·es, voisin·es, bénévoles… Nombreux sont ceux à vivre aux côtés d’un·e proche âgé·e et à l’aider dans les gestes du quotidien. Ils sont appelés proches aidant·es. Aussi, pour s’absenter une heure, une demi-journée, un week-end ou pendant des vacances, il existe des solutions relais.

L’accueil de jour

Pour les personnes de 60 ans et plus qui souffrent d’une perte d’autonomie, de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées.
Il s’agit d’une prise en charge pour une ou plusieurs journées par semaine dans des structures autonomes ou adossées à un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Il existe également des accueils de jour familiaux

En savoir plus sur l’accueil de jour

Les haltes-relais

Elles accueillent la personne malade d’Alzheimer et son proche aidant. Ils peuvent y partager un temps de convivialité et de loisirs une à deux fois par mois.

L’hébergement temporaire

En établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) : la personne âgée peut être accueillie durant une période limitée pour diverses raisons (absences de l’entourage…).

En savoir plus sur l’hébergement temporaire.

Les haltes répit

Les haltes répit accueillent pour quelques heures les personnes âgées dépendantes, désorientées ou souffrant de troubles de la mémoire. Elles proposent des activités adaptées aux pathologies de la personne accueillie.

Le répit à domicile / le relayage

Un intervenant d’une association de maintien à domicile formé à l’accompagnement des personnes désorientées se rend à domicile pour relayer le proche aidant sur une durée variable.

Les séjours de vacances répit famille

Ces séjours permettent de partir avec votre proche âgé ou malade pour un séjour adapté. Aidant·es et aidé·es sont accueilli·es dans une même structure, et peuvent pratiquer des activités ensemble ou séparément. Le but est que l’aidant ou l’aidante puisse prendre du temps pour lui ou elle, trouver du répit, bénéficier de conseils de la part de profesionnel·les de santé, et que la personne aidée puisse pratiquer des activités de loisirs et de détente adaptées à sa situation et à ses capacités.

Consultez le site Aidants 44 pour en savoir plus sur les vacances répit famille

Qui contacter ?

Le CLIC (centre local d'information et coordination) de votre secteur peut vous informer et vous orienter vers la solution temporaire d’accueil qui vous conviendra le mieux.
Trouvez un CLIC proche de chez vous

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?