Le remorqueur Le Goëland, témoin de l’activité maritime et fluviale du port de Nantes

Le Goëland
Le Goëland © Nadège Bonnet-Ligeon / Département de Loire-Atlantique

Petit mais costaud, il a aidé à la manœuvre les imposants navires dans le port de Nantes, pendant plus de 50 ans. Au cours du rude hiver 1963, il a même servi de brise-glace sur la Loire. Admirez le Goëland, amarré quai Ceneray à Nantes, vous le reconnaîtrez grâce à sa cheminée jaune caractéristique !

Un peu d’histoire...

Le Goéland est un remorqueur fluvio-maritime. Très utilisés aux XIXe et XXe siècles, ces navires à vapeur puis à moteurs diesel aidaient les bateaux plus gros à la manœuvre lors de leur entrée et de leur sortie dans le port de Nantes.

Le Goéland a été construit en 1933 par les Ateliers et Chantiers de Bretagne à Nantes pour le compte des Ponts et Chaussées. Au service du remorquage des navires fréquentant le port de Nantes pendant 50 ans, ce bateau a également été utilisé lors des crues de la Loire et durant les grandes gelées hivernales comme brise-glace afin d’éviter l’obstruction complète du cours de la Loire et donc la destruction des piles des ponts.

En 1980, le Goéland a été cédé à La Société des Dragages d’Ancenis, spécialisée dans l’extraction du sable de Loire pour le maraîchage et la construction. Néanmoins, la manœuvre de ce remorqueur dans cette partie de la Loire était délicate. Le Goéland fût donc rapidement désarmé et laissé à l’abandon dans le bras de l’Ile Neuve à Oudon.

Compte tenu de l’intérêt patrimonial et historique de ce remorqueur, l’Association Bateaux du Port de Nantes (ABPN) le rachète pour le franc symbolique le 13 janvier 1995. Il faudra cependant attendre l’année 2000 pour que le Goéland regagne son poste actuel dans le bassin Ceineray.

Une seconde vie soutenue par le Département

Ce navire était équipé depuis sa construction d’un moteur diesel, le moteur MAN 155 CV 400 T/M m. Ce dernier a été déposé en 2005. Les membres de l’association qui souhaitent offrir une seconde vie à ce remorqueur ont initié un projet de réaménagement intérieur. Un nouvel espace modulable à été imaginé afin de devenir un lieu de rencontre et d’échange convivial entre les acteurs du patrimoine maritime et fluvial de Nantes et du bassin de l’Erdre.

Le Département a soutenu financièrement en 2010 les premiers travaux de restauration de la coque et la superstructure du bateau à hauteur de 2880 euros dans le cadre de ses actions conduites en faveur du patrimoine de proximité non protégé. Depuis 2015, le siège social de l’association est installé à bord du Goéland qui dispose également d’une salle de réunion de 35 m2 et d’un bureau réservé aux archives.

Le saviez-vous ?

Le 5 avril 1934, les personnalités locales de l’époque inauguraient le canal Saint-Félix à bord du remorqueur le Goéland. Le tunnel avait été creusé pour détourner le cours de l’Erdre du cœur de Nantes.

En savoir plus

Consultez le site de l'Association des bateaux du port de Nantes (ABPN)

Was this page helpful ?