Un nouveau jardin se dessine

Mercredi 11 décembre. La Sainte-Catherine bien passée, le chantier des plantations a démarré il y a seulement quelques jours. Déjà visibles, massifs, arbustes, gazon et promenades métarmorphosent les espaces extérieurs du nouveau musée Dobrée.

Ici des Cordylines australis, là des palmiers Chamaerops humilis ou encore des Nolina longifolia. On repère déjà les trois variétés majeures qui vont peupler le nouveau jardin, entre le palais et le manoir, le long de la balade bientôt ouverte au public. Touffues et très vertes, ces variétés déjà hautes vont donner du volume et de la couleur aux espaces. Persistantes, elles maintiendront le jardin dans un écrin verdoyant même au plus froid de l'hiver.

  • Cordyline australis
  • Nolina longifolia
  • Palmier Chamaerops

Certaines forment déjà des massifs sur des parterres légèrement surélevés, à environ 50 cm du sol. La terre a été amendée de compost adapté aux plantations.

Début octobre, des ouvriers avaient charrié des m3 de terre végétale et modelé des parterres. Les sentiers de promenades étaient apparus entre les pavages et les futurs espaces végétalisés.

Des chênes adaptés au réchauffement climatique

Deux Quercus myrsinifolia ou chênes à feuilles de bambou sont déjà plantés : ces chênes venus de contrées chaudes, pour s’adapter au réchauffement climatique, gardent normalement leurs feuilles mais ils devraient les perdre à Nantes, où le gel fait encore quelques apparitions malgré des hivers de plus en plus doux.

  • Chêne feuilles de bambou

Bientôt, des vivaces couvre-sol, qui évoluent dans le temps, comme les Artemisia ludoviciana et des Agapanthes, viendront compléter le paysage, composé de différentes strates arbustives pour donner une sensation d'espace, de la texture et des teintes variées de vert.

Du gazon de Saint-Malo

Du véritable gazon commence aussi à être planté. Les ouvriers paysagistes ont 48 heures pour planter des plaques extraites la veille de la pépinière de Saint-Malo, où ce gazon est cultivé. À terme, 1500 m2 de pelouse couvriront une partie du jardin. L'arrosage automatique en goutte à goutte est installé parallèlement.

10 000 à 12 000 plants prévus

Globalement, 10 000 à 12 000 plans sont prévus pour ce jardin, explique Valentin Boulanger, de l'entreprise 2B Play, de Saint-Grégoire près de Rennes. Nous venons de démarrer et nous en avons pour plusieurs semaines.

930 valentin boulanger

Paysagiste et spécialiste en aménagement, l'entreprise a également fabriqué les jeux qui seront installés en février dans le jardin public. Des pièces uniques qui feront référence au bestiaire imaginé par Thomas Dobrée. La conception paysagère a elle été réalisée par l'Atelier Moabi.

En savoir plus sur le futur musée Dobrée

Consultez la rubrique du projet

Was this page helpful ?