300 tonnes de denrées collectées par la Banque alimentaire

Publish on 12/02/2020

Dans l'entrepôt de la Banque alimentaire de l'agglomération nantaise
Dans l'entrepôt de la Banque alimentaire de l'agglomération nantaise © Paul Pascal / Département de Loire-Atlantique

Le dernier week-end de novembre, la Banque alimentaire de Loire-Atlantique a réalisé sa traditionnelle collecte dans les supermarchés. Malgré les inquiétudes et le contexte sanitaire, la générosité des clientes et clients a été très forte : 300 tonnes de denrées ont été données, soit 30 tonnes de plus qu'en 2019. Une bonne nouvelle, sachant que la nouvelle forme de collecte numérique, sous forme de coupons repas ou de paniers n'a pas encore été comptabilisée. Cette nourriture sera distribuée à 112 associations de Loire-Atlantique, qui se chargeront de les donner directement à celles et ceux qui en ont besoin.

Une collecte record malgré de fortes contraintes

Depuis samedi 28 novembre, Gérard Guéglio, le président de la Banque alimentaire de Loire-Atlantique a pu regarder avec soulagement les camions se vider de milliers de produits, donnés pendant tout le week-end de la grande collecte nationale :

Nous avions un peu d'inquiétude parce que nous avons pu mobiliser moins d'équipes de bénévoles, à cause de la crise sanitaire. Nous étions donc présents dans moins de grandes surfaces cette année, 95 contre 110 l'an passé. Malgré tout, nous avons constaté une très forte hausse des dons de denrées alimentaires. Nous estimons à près de 300 tonnes la collecte de cette année contre 270 l'année dernière. Nous devons naturellement remercier les quelque 2000 bénévoles qui, malgré les contraintes, ont réalisé cette collecte, ont transporté les produits dans nos locaux et ont trié ces trois cents tonnes. Cet élan de générosité est une réponse à cette crise.

En plus de cette générosité accrue, la Banque alimentaire de Loire-Atlantique va également profiter d'une manne supplémentaire. Elle a en effet testé une nouvelle forme de dons, avec des coupons repas à scanner au passage en caisse et des paniers repas à commander sur internet. Il faudra encore un peu de temps pour recenser les sommes ainsi collectées.

collecte-denrees banque alimentaire-6469.930X620

Une demande en forte hausse avec la crise

L'ensemble de ces dons serviront à alimenter le stock de denrées alimentaires. Les collectes (une en hiver et une au printemps) représentent près de 20 % de l'ensemble des denrées qui sont distribuées quasiment quotidiennement à 112 associations de Loire-Atlantique. Associations de solidarité, Ccas, épiceries sociales.., des stuctures qui sont ensuite chargées de distribuer directement aux personnes qui en ont besoin, plus nombreuses avec la crise : près de 18000 personnes dont 1000 en plus ces derniers mois, d'après Gérard Guéglio.

Le président de la Banque alimentaire de Loire-Atlantique précise :

Nous ne sommes pas en contact direct avec les bénéficiaires, mais nous voyons bien les besoins accrus de tous nos partenaires. Au printemps, nous avions dû entamer nos stocks, pour éviter la pénurie. Exceptionnellement, nous avons dû acheter à plusieurs reprises des produits secs (huile, farines, pâtes) que nous n'avions plus. Grâce à cette collecte importante, nous sommes sereins jusqu'au printemps.

La Banque alimentaire en Loire-Atlantique

La Banque alimentaire possède deux sites en Loire-Atlantique, l'un dans l'agglomération nantaise et l'autre à Saint-Nazaire qui ventile les produits sur le Littoral. Outre les collectes, la Banque alimentaire bénéficie de dons européens et de l'état français, du soutien des collectivités locales comme le Département, mais aussi des dons des grandes surfaces et des industriels locaux.

Le site de la Banque alimentaire de Loire-Atlantique

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique