Les 11 engagements du Département pour la mer et du littoral
Le port de plaisance de Piriac-sur-Mer. © Jean-Félix Fayolle/Département de Loire-Atlantique

Les 11 engagements du Département pour la mer et du littoral

La mer est une chance pour la Loire-Atlantique. Face aux défis qui se présentent à nous, l’océan peut apporter des réponses sur les plans énergétique, alimentaire, médical, environnemental ou encore sociétal. Il nous faut tirer parti de notre potentiel maritime, sans le fragiliser et en anticipant les risques littoraux. Seule une gestion concerté de la mer et du littoral nous permettra d’y arriver. C’est le sens de la Charte partenariale du Défi maritime et littoral en Loire-Atlantique, rédigée avec les acteurs du territoire sous la houlette du Département.

Devenez un acteur engagé, signez la charte du Défi maritime et littoral

Pour que la mer et le littoral demeurent des espaces de liberté et d’opportunités, le Département de Loire-Atlantique et l’ensemble des acteurs mobilisés ont élaboré la Charte partenariale du Défi maritime et littoral .
Collectivités, organismes institutionnels, associations, acteurs professionnels et économiques partagent une vision commune et souhaitent agir collectivement et relever les 3 défis auxquels nous devons faire face :

  1. L’évolution démographique
  2. Le changement climatique
  3. Les changements de modèles socio-économiques

Le Département prend sa part dans la réalisation de cette feuille de route collective avec l’adoption en juin 2019 du plan d’actions “Loire-Atlantique, terre maritime” en faveur de la mer et du littoral. 

Engagez-vous avec l’ensemble des partenaires du territoire  

Contactez le Département de Loire-Atlantique, animateur de la charte partenariale .

Service tourisme et littoral

2 quai de Versailles
44041 Nantes

02 40 99 13 53

11 engagements départementaux pour une transition maritime et littorale de la Loire-Atlantique

L’ambition départementale pour la Loire-Atlantique maritime et littorale s’appuie sur une vision intégrée et décloisonnée des problématiques touchant les territoires littoraux et la façade maritime. Par ses actions, le Département répond aux enjeux d’aujourd’hui tout en préparant demain.

Le Département s’est fixé 4 objectifs :

  • Engager notre transition maritime climatique et environnementale
  • Développer durablement notre potentiel maritime
  • Cultiver et affirmer notre identité maritime
  • Garantir un accès pérenne pour tous au littoral

Pour atteindre ces objectifs, le Département a pris 11 engagements qui recouvrent 59 actions opérationnelles.

1. Connaître et faire connaître pour préserver durablement notre territoire maritime et estuarien

Mieux connaitre pour mieux préserver ! Le partage des connaissances est essentiel pour sensibiliser et veiller à la préservation de la biodiversité. Le Département contribue à améliorer ces connaissances et à préserver les espaces naturels en apportant une ingénierie et une expertise auprès des acteurs. Des actions de sensibilisation auprès du grand public et des collégien·nes sont développées avec les partenaires associatifs.

Des balades en nature

Le Département intervient pour contribuer à une prise de conscience collective face à l’érosion de la biodiversité, l’urgence climatique, la dégradation de la qualité de l’eau et l’artificialisation des sols. Afin de faire découvrir des espaces naturels départementaux et sensibiliser le public à la nécessaire préservation des milieux naturels, le Département organise, avec ses partenaires associatifs, des visites guidées gratuites et ouvertes à tous appelées “Balades en nature”. Des animations organisées sur le littoral montrent la diversité des espaces littoraux et leurs enjeux.

Dune-du-Collet 700 

Et aussi…

• Créer un atlas du littoral de Loire-Atlantique
• Organiser des journées “multi-randonnées” sportives sur le littoral
• Créer une thématique maritime dans les actions d’éducation à l’environnement au collège

 

Un chiffre

133 km de linéaire côtier

2. Préserver les paysages maritimes et le capital naturel littoral

Marais, dunes, falaises… La Loire-Atlantique abrite une nature exceptionnelle, propre à son caractère maritime et estuarien. Déjà engagé dans une action de préservation des espaces naturels et agricoles  , le Département amplifie son action en agrandissant les périmètres de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) existants ou en en créant de nouveaux, et en poursuivant les acquisitions et la gestion d’espaces naturels. Pour participer à l’amélioration la qualité des eaux , le Département poursuit son action d’animation et de soutien auprès des structures gestionnaires.

La préservation du foncier naturel et agricole littoral

Sur les espaces naturels et agricoles, le Département mobilise ses outils fonciers pour la création de périmètres de protection des espaces agricoles et naturels  (PEAN) ou l’acquisition et la gestion d’espaces naturels sensibles  (ENS). Pour compléter le patrimoine naturel protégé, le Département poursuit les acquisitions foncières d’espaces naturels sensibles, en particulier dans les zones humides, les fenêtres littorales et autres milieux littoraux. Aux marais de Millac, une nouvelle zone de préemption sera créée, en partenariat avec la commune de Villeneuve-en-Retz.

Marais-Lyarne 700

Et aussi…

  • Gérer les espaces naturels sensibles littoraux, estuariens et insulaires à travers la politique Espaces Naturels Sensibles, notamment en partenariat avec le Conservatoire du littoral.
  • Contribuer au bon potentiel de l’aval de l’estuaire.
  • Mettre une ingénierie au service des acteurs de l’assainissement pour l’amélioration de la qualité des masses d’eaux côtières et estuariennes.

 

Un chiffre

1200 hectares d’espaces naturels sensibles

3. Développer et promouvoir un nouveau modèle nautique pour tous

Émergence et démocratisation des sports de glisse, amélioration de l’accessibilité aux loisirs pour tous, développement d’usages partagés, ou encore recours à la location de matériel sont autant de nouvelles pratiques du nautisme. Avec le plan d’actions Nautisme en Loire-Atlantique adopté en décembre 2018, le Département a déjà engagé une politique dynamique pour que la pratique du nautisme soit accessible au plus grand nombre.

Le développement des pratiques nautiques

Aujourd’hui, le Département propose d’ores-et-déjà une offre nautique riche et variée. L’objectif est de mieux faire connaître cette offre portée par les acteurs du territoire. Pour encourager les futur·e·s usager.ère.s, le Département anime ce réseau d’acteurs, soutient les clubs nautiques et développe une offre d’ingénierie sportive et touristique, assure la promotion de l’offre départementale et des sites de pratiques (Chatbot, carte en ligne des cales de mise à l’eau, agenda des manifestations nautiques…) et développe la notoriété nautique de la Loire-Atlantique.

Club Nautique de Pornic 700 

Et aussi…

  • Développer l’offre nautique
  • Fédérer les acteurs portuaires et nautiques
  • Concevoir et déployer le concept de stations nautiques en développant la complémentarité des sites portuaires et nautiques
  • Créer un “Plan voile départemental” en partenariat avec les collèges
  • Créer un dispositif de soutien financier aux gestionnaires portuaires
  • Élaborer un Schéma départemental du dragage des ports

 

Un chiffre

34 espaces et sites sportifs nautiques reconnus d’intérêt départemental

4. Faire des ports un levier de la croissance bleue

La Loire-Atlantique propose un bassin de navigation exceptionnel combinant eaux côtières, accès aux îles, estuaire et voies d’eau intérieures. En tant qu’autorité portuaire à la Turballe, au Croisic et à Pornic, le Département modernise ses infrastructures portuaires en commençant par un ambitieux projet d’aménagement du port de la Turballe. Et pour relever les challenges maritimes à venir, il propose aux communes autorités portuaires de jouer collectif avec la création d’une structure unique pour une gestion mutualisée des ports de Loire-Atlantique.

43 millions d’euros pour le réaménagement du port de la Turballe

Depuis 2015, une réflexion globale est menée pour l’aménagement du port de la Turballe, intégrant non seulement les modalités d’accueil de la nouvelle base de maintenance liée au projet éolien au large de Saint-Nazaire, mais aussi le développement des autres atouts du port (pêche, plaisance, réparation navale, transport de passagers, etc.). Le Département engage ainsi un projet d’aménagement évolutif du port.
Ce projet est partagé notamment avec l’État, la Région, CAP Atlantique, la commune de la Turballe et les représentants de l’ensemble des usagers du port, dont les pêcheurs.

port-Turballe 700 

Et aussi, soutenir...

  • la restauration des quais départementaux et reconstruction de la jetée du Tréhic au port du Croisic
  • le développement du transport de passagers
  • le projet Pornic 2021 (réaménagement du port)
  • le Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire dans sa transition écologique et énergétique

Un chiffre

26 ports de pêche et de plaisance maritimes

5. Accompagner les filières maritimes historiques dans leur durabilité

Alors que de nouvelles activités maritimes émergent, le Département poursuit son soutien aux activités telles que la pêche, la conchyliculture, la saliculture ou la plaisance. Ce soutien promeut les circuits courts et une alimentation locale et de qualité, notamment en restauration collective. Il s’agit aussi de créer des vocations pour les métiers de la mer dès le plus jeune âge, d’accompagner le développement des filières maritimes et de poursuivre l’évolution des criées départementales en tant que pivots des activités de production halieutique.

Des produits de la mer dans la restauration collective

Afin de développer l’économie de proximité, de préserver l’environnement et de répondre à la demande accrue des consommateurs, le Département développe une action dans la restauration scolaire des collèges pour accroître la part des produits locaux et/ou bio dans les repas des collégien·nes. L’objectif à terme est d’amplifier cette démarche en la transposant dans d’autres filières de restauration collective. En outre, constatant que les produits de la pêche ne représentent que 10% des achats de la restauration collective (source DRAAF 2016), le Département souhaite encourager l’introduction des produits  de pêche locaux, la diversité des espaces littoraux et les enjeux qui y sont liés.

Criee-Turballe 700

Et aussi…

  • Soutenir les projets touristiques de promotion des produits de la mer
  • Intégrer les produits de la mer dans l’appel à projets “circuits courts de production” .
  • Pérenniser le soutien départemental à la Société nationale de sauvetage en mer
  • Gérer et adapter l’exploitation des criées départementales aux besoins des filières halieutiques et aquacoles
  • Valoriser les métiers de la mer en poursuivant leur intégration dans les journées "Découverte des métiers” pour les collégien·nes
  • Soutenir l’ingénierie auprès des filières halieutiques et aquacoles à travers le financement du SMIDAP

Chiffres

500 marins pêcheurs, 600 emplois aquacoles et 300 pour la saliculture

6. Fédérer les partenariats autour du Défi maritime et littoral et favoriser le dialogue citoyen

Piloté et animé depuis 2016 par le Département, le Défi maritime et littoral fédère les acteurs de la mer et du littoral autour d’une vision partagée de l’avenir et d’un cap commun pour l’action. Cette ambition se traduit au sein d’une Charte partenariale qui réunit mi 2019 environ 83 signataires. Après cette phase d’élaboration et d’adoption de la Charte, le Département s’attachera à l’animer avec l’ensemble des partenaires et à favoriser l’appropriation de ses objectifs par les citoyen·ne·s de Loire-Atlantique. Ce dialogue citoyen sera aussi au coeur de la mise en oeuvre des actions menées par le Département en faveur de la mer et du littoral.

Pour une participation citoyenne aux politiques départementales littorales et maritimes

En développant la concertation et l’association des publics sur des projets majeurs, le Département souhaite impliquer les habitant·es de Loire-Atlantique dans les prises de décisions qui les concernent. Pour y parvenir, il est impératif de se donner les moyens de penser autrement les réponses collectives. Le Département entend organiser des journées partenariales “Citoyens de la mer en Loire-Atlantique” ainsi que développer la participation citoyenne dans le cadre des projets structurants l’aménagement et d’infrastructures littoraux.

atelier-participatif-port-Turballe 700

Et aussi…

  • Mettre en oeuvre une gouvernance interne pour le pilotage du plan d’actions départemental
  • Fédérer les acteurs maritimes et littoraux au sein des Rencontres annuelles du Défi maritime et littoral.
  • Développer des outils de connaissance et de débat autour des enjeux prioritaires de la Charte partenariale.
  • Animer la Charte partenariale du Défi maritime et littoral.
  • Promouvoir la Loire-Atlantique maritime et littorale en participant à l’exposition la Mer XXL 2019.

 

Un chiffre

1000 citoyen·nes interrogé·es

7. Faire vivre l’experience touristique de la Loire-Atlantique maritime

Le littoral est l’une des locomotives du tourisme en Loire-Atlantique, avec la métropole nantaise, pour l’attractivité touristique de la Loire-Atlantique. 40% du chiffre d’affaires touristique départemental provient du littoral. Cette activité dynamise l’économie et offre des emplois non délocalisables. C’est aussi une filière fragile, que son propre succès peut mettre à mal si nous n’y prenons pas garde. Afin de garantir la durabilité du tourisme en Loire-Atlantique et tout particulièrement sur son littoral, le Département a retenu le modèle de l’éco/slow tourisme, la découverte par l’itinérance et l’environnement, comme orientation majeure fixée dans son référentiel stratégique pour le développement d’un tourisme durable.

Renforcer l’engagement départemental pour un tourisme littoral durable

La prise en compte de la fragilité des milieux est indispensable dans la promotion touristique d’un territoire côtier. Le Département poursuit ainsi son soutien aux acteurs touristiques du littoral en développant le label Passeport vert en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement. Afin de renforcer l’utilisation des modes actifs et plus propres tout en garantissant la sécurité et le confort de l’usager·ère, le Département souhaite développer les infrastructures et les services touristiques pour la randonnée et le cyclotourisme entre le littoral et le rétro-littoral. La visibilité des sites emblématiques du département sera également améliorée.

atelier-participatif-port-Turballe 700 

Et aussi…

  • Accompagner les projets structurants de diversification et d’innovation touristique
  • Favoriser et soutenir le développement raisonné d’une offre touristique désaisonnalisée
  • Communiquer et promouvoir notre identité maritime

Un chiffre

25000 emplois indirects

8. Préserver et conserver le patrimoine maritime matériel et immatériel

La Loire-Atlantique est dotée d’un riche patrimoine maritime et littoral, trop souvent méconnu du public. Ce patrimoine inscrit notre relation à la mer et au littoral dans l’épaisseur du temps et offre de multiples possibilités de médiation à même d’aiguiser la sensibilité maritime de la Loire-Atlantique. En participant à la sauvegarde et à l’animation de ce patrimoine, en favorisant son accès par toutes et tous, le Département entend être acteur du renforcement de l’identité maritime de la Loire-Atlantique.

Poursuivre le développement d’Arc’ Antique en faveur du patrimoine archéologique sous-marin

Né au sein du musée Dobrée en 1989, le laboratoire Arc’Antique est une structure scientifique et technique ayant pour vocation la sauvegarde du patrimoine archéologique terrestre et sous-marin. Situé  à Nantes et intégré au sein de Grand Patrimoine Loire-Atlantique, le laboratoire Arc’Antique est un acteur majeur de la conservation-restauration du patrimoine culturel français mais aussi international. Le laboratoire a notamment développé depuis 30 ans une expertise spécifique en conservation-restauration du patrimoine archéologique sous-marin. Cette expertise s’appuie en autres sur des projets de recherche innovants qui ont permis d’apporter des réponses techniques aux traitements particuliers des objets sous-marins.

ancre-Hermione 700 

Et aussi…

  • Assurer la veille patrimoniale archéologique sur l’île Dumet.
  • Soutenir les espaces muséographiques et les associations valorisant la culture et l’histoire maritime de Loire-Atlantique.
  • Mettre en oeuvre des dispositifs de soutien et d’accompagnement pour la restauration du patrimoine maritime classé.

 

Un chiffre

30 ans d’expertise au service de la préservation du patrimoine

9. Aménager nos espaces littoraux de manière responsable

Les submersions ponctuelles et l’élévation du niveau marin pourraient provoquer une réduction de l’espace littoral et une compression des habitats de la bande côtière, amplifiée par le phénomène d’urbanisation en rétro-littoral. Pour répondre à ces enjeux et aux impacts liés au changement climatique, le Département engage une large réflexion notamment sur l’évaluation et la
préservation des espaces naturels, l’optimisation de l’action foncière… Le Département s’inscrit également dans la démarche globale, portée par l’État, de prévention et de protection des populations face aux risques inondations.

Une cartographie des risques de submersion marine sur les routes départementales

Afin d’anticiper les conséquences liées au changement climatique et dans le but d’adapter la politique départementale, une cartographie des risques de submersion marine sur les routes départementales sera établie. Elle permettra d’avoir une connaissance plus détaillée des risques auxquels le département de Loire-Atlantique est exposé, lui permettant ainsi de prendre en compte ce risque potentiel dans les politiques d’aménagement et de gestion du domaine routier départemental.

chaussidou 700 

Et aussi…

  • Conduire une réflexion autour d’un volet littoral dans le cadre du dispositif départemental de soutien aux territoires
  • Concrétiser l’adaptation aux changements par l’expérimentation
  • Soutenir les stratégies locales de gestion des risques littoraux
  • S’engager au sein de la Charte partenariale de l’Observatoire Régional des Risques Côtiers en Pays de la Loire

 

Un chiffre

 +33,5% de croissance démographique dans les communes littorales d’ici 2040 (selon l’INSEE)

10. Développer de nouvelles formes de mobilités littorales

Le Département est particulièrement attaché à rendre le littoral et la mer accessibles à toutes et tous. Comment ? En assurant un maillage solidaire et cohérent, en rapprochant les actifs de leurs emplois, les littoraux de la métropole, et le public de la mer.

Viser la “zéro artificialisation nette” dans les aménagements neufs routiers du littoral

Les routes sont fortement consommatrices de foncier, impactant les terres agricoles et les espaces naturels. Pour autant, l’accès au littoral de Loire-Atlantique doit être adapté aux flux de véhicules constatés et de nouveaux aménagements sont nécessaires comme le doublement de la liaison Nantes-Pornic ou la modernisation du trajet entre Guérande et La Turballe. Pour concilier la préservation des espaces agricoles et naturels et la modernisation du réseau routier, le Département recherchera dans la conception de ses projets la plus grande sobriété foncière et visera à terme l’objectif de “zéro artificialisation nette” en renaturant par exemple des friches pour compenser l’impact de l’artificialisation.

RD751-St-Leger-les-Vignes 700 

Et aussi…

  • Optimiser la fluidité du pont de Saint-Nazaire en gérant la fermeture des bretelles d’accès nord et sud
  • Déployer un socle d’équipements d’information et de régulation du trafic par panneaux à messages variables et bornes Bluetooth
  • Réaliser temporairement et à titre préventif des aménagements simples sur des itinéraires accidentogènes
  • Sensibiliser sur les déchets des bords de route
  • Renforcer les niveaux de surveillance du réseau routier en période estivale
  • Actualiser les schémas directeurs d’exploitation par des niveaux de services tenant compte de la saisonnalité y compris pour les infrastructures cyclables
  • Réfléchir à des itinéraires routiers digitalisés favorisant l’accessibilité aux sites et itinéraires touristiques
  • Diversifier l’offre de covoiturage par un déploiement partenarial de points stop répondant aux déplacements domicile-travail, loisirs, solidaires, touristiques et par des places dédiées en gare
  • Développer des itinéraires cyclables et pédestres littoraux et accompagner les boucles locales

 

Un chiffre

194 km d’itinéraires vélo autour du littoral

11. Contribuer à faire de nos littoraux des territoires inclusifs

Chef de file de l’action sociale et de l’insertion, le Département met en oeuvre une politique visant à permettre aux personnes en situation de fragilité et d’exclusion de trouver une place dans la société et d’être autonomes (jeunes publics, seniors, personnes à mobilité réduite). Le littoral ne fait pas exception ! Il doit être accessible à toutes et tous les habitant.e.s de la Loire-Atlantique. Une offre touristique adaptée et proposée aux personnes à mobilité réduite et aux personnes défavorisées est ainsi développée et soutenue par le Département. En agissant dans le domaine de “l’économie bleue”, rejoignant les objectifs de l’Engagement Départemental pour l’Emploi local, le Département apporte également des réponses pour faire face à la précarité. Pour que la population vieillissante du littoral puisse continuer à se loger dans de bonnes conditions. Le Département lance des actions pour une adaptation de l’habitat des seniors.

Développer l’accessibilité de l’offre touristique aux personnes en situation de handicap

Depuis 2018, le Département souhaite proposer au moins un circuit de randonnée accessible aux personnes à mobilité réduite sur le territoire de chaque intercommunalité. Ces circuits sont destinés à un public large (familles avec poussette, enfants, personnes en fauteuils…) afin de favoriser la randonnée accompagnée. Ils peuvent faire l’objet d’aménagements complémentaires en lien avec les offres touristiques (plages accessibles, spots sportifs ou points de vue, hébergement, restauration…). Possibilité également d’inscrire des circuits VTT accessibles à tous avec du matériel adapté (quadrix, handbike…) et de mutualiser l’usage des matériels permettant de cheminer sur les circuits de randonnée.

Martine-Lecomte-Velo-Ty-Retz 700  

Et aussi…

  • Maintenir et renouveler la vocation sociale et durable du tourisme littoral
  • Engager une réflexion pour des solutions d’hébergement pour les emplois saisonniers
  • Poursuivre le développement de l’habitat social littoral
  • Améliorer la couverture du réseau mobile et développement de la fibre optique sur les territoires littoraux
  • Intégrer les spécificités du littoral dans la stratégie d’insertion pour favoriser l’emploi pour tous vers l’économie bleue
  • Intégrer les enjeux d’insertion professionnelle dans les dispositifs et les projets d’aménagement du littoral

 

Un chiffre

14% de la population totale du département sur les 20 communes littorales

Partagez cette page :

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique