Naviguer sur le canal de Nantes à Brest
Le canal de Nantes à Brest, Blain © Coralie Monnet/Département de Loire-Atlantique

Naviguer sur le canal de Nantes à Brest

Onglet 1

La navigation sur le canal de Nantes à Brest entre Nort-sur-Erdre et Saint-Nicolas-de-Redon est ouverte du 3 avril  jusqu'au dimanche 25 octobre inclus (sauf l’écluse de la Digue du lundi 11 mai 2020 au dimanche 13 septembre 2020 inclus).

Un peu d'histoire

Le canal de Nantes à Brest, voulu par Napoléon Ier en 1804, avait pour objectif historique de relier Nantes avec les deux grands ports de guerre Bretons : Brest et Lorient. Le 1er janvier 1842, après des travaux longs et difficiles, le canal de Nantes à Brest est ouvert à la navigation sur toute sa longueur, soit 360 km.

Cette voie d’eau joua un rôle de tout premier ordre pour désenclaver la Bretagne et permettre ainsi son essor économique. L’appellation du « Canal de Nantes à Brest » n’est plus tout à fait exacte aujourd’hui, puisqu’en 1928, un barrage était construit à Guerlédan (Mur de Bretagne – Côtes d’Armor) interrompant ainsi la navigation en direction de Brest. 

La partie localisée en Loire-Atlantique, la section Nantes Saint-Nicolas-de-Redon, comprend 18 écluses sur 95 km, avec 300 ouvrages : barrages, souterrains, arcades, ponceaux, aqueducs, siphons, écluses, vannes). Le Département, qui en a la charge, entretient ce patrimoine exceptionnel.

Quelques chiffres

  • 67 km de l’écluse de Quiheix (Nort-sur-Erdre) à l’écluse des Bellions (Fégréac)
  • 6 km entre l’écluse des Bellions et l’écluse de la Digue (Saint-Nicolas-de-Redon) - section parallèle à la Vilaine (dite du «petit canal»)
  • 18 biefs (biefs n°3 à 17 bis), 17 écluses et 17 maisons éclusières.
  • 150 ouvrages hydrauliques de régulation des niveaux dont le barrage de Vioreau, des vannages, ponceaux et aqueducs appelés aussi « Arcades »
  • 5 réservoirs d’alimentation et leurs vannages sur le canal : La Provostière sur 73 ha, Le Grand Vioreau sur 180 ha, Le Petit Vioreau sur 30 ha, Bout de Bois sur 35 ha, Aumée sur 57 ha
  • 4 rigoles d’alimentation d’une longueur cumulée de 31 km
  • 100 km de chemins de halage et contre-halage
  • 2 centres d’exploitation : la Rabinière et la Paudais
  • 2 ports fluviaux : Blain et Guenrouët

Revenir à l'onglet 1

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?