Les drapeaux de la Loire-Atlantique et de la Bretagne, flottent devant l'Hôtel du Département
Les drapeaux de la Loire-Atlantique et de la Bretagne, flottent devant l'Hôtel du Département © Département de Loire-Atlantique

Publication d'une étude indépendante sur l'impact du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne

Publish on 30/01/24

Depuis de nombreuses années, la question du rattachement du territoire du Département de Loire-Atlantique au territoire de la Région Bretagne fait l’objet d’un débat au sein de la société. Soucieux de respecter les attentes des habitants de Loire-Atlantique et de la Bretagne, en particulier les 105 000 signataires de la pétition de 2018, la Région Bretagne et le Département de Loire-Atlantique ont commandé et co-financé une étude d’impact sur le rattachement potentiel de leurs territoires. Le rapport est mis à votre disposition ci-après.

Une projection des effets potentiels d’une telle réorganisation administrative

Quelles seraient les conséquences d’un rattachement en matière d’aménagement, de tourisme, d’offre culturelle, d’organisation institutionnelle, d’économie, ou encore de vie démocratique ? Quels effets directs et indirects pour les territoires concernés ? … Destinés avant tout à éclairer et enrichir le débat public de manière objective, dans la perspective de l’organisation d’un référendum décisionnel par l’État, le rapport complet de 93 pages et sa synthèse de 9 pages sont accessibles sur notre site web, ci-après, et sur le site de la Région Bretagne.

La Région Bretagne et le Département de Loire-Atlantique réaffirment avec constance qu’il appartient à l’État de mettre en place un processus démocratique en vue de l’organisation d’un référendum décisionnel, c’est-à-dire un référendum qui l’engage à respecter le résultat du scrutin. Dans un contexte de défiance accrue des citoyens vis-à-vis des institutions démocratiques, l’État doit s’engager. Il doit à ce titre permettre et organiser une expression démocratique claire.

Cette étude ne prend pas position

Première contribution au débat public, cette étude ne prend pas position sur la question du rattachement, les deux collectivités ayant déjà pris position, mais vise à mettre en avant tous les effets potentiels d’une telle réorganisation administrative.

Points de vue : les présidents des collectivités s'expriment

Pour Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique

Je suis pour mettre en débat le rattachement de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne, mais de manière éclairée, transparente et sereine. C’est l’objet de ce rapport d’impact financé par le Département avec la Région Bretagne, et réalisé par un cabinet indépendant. En juin 2022, nous avons réitéré un vœu pour mettre en place un referendum sur les limites administratives de l’ouest de la France. Sur ce référendum décisionnel, l’État doit respecter une règle non négociable : quand les citoyens votent, ce vote doit être suivi d’effet ! Il ne doit pas s’agir ici d’une simple consultation. J’espère que ce rapport sera utile et permettra à chacun de se faire un avis et de s’exprimer dans le débat public à amorcer avec les habitants de nos territoires et les acteurs locaux en vue d’un processus démocratique.

Pour Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne

Cette étude est le fruit d’un engagement commun, suite aux vœux de nos deux collectivités, en faveur d’un débat public et d’une consultation citoyenne sur la question du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Nous avions demandé à l’État d’engager, à l’horizon 2024, le processus législatif qui permettrait de consulter en premier lieu les électeurs de Loire-Atlantique sur leur souhait de rejoindre, ou non, la Région Bretagne. Je souhaite que cette étude donne une nouvelle impulsion pour engager enfin la dynamique du référendum décisionnel que nous appelons de nos vœux..

Une étude d’impact pour enrichir et éclairer le débat

Après l’adoption de vœux, en 2021 par la Région Bretagne et en 2018, puis 2022 par le Département de Loire-Atlantique, demandant à l’État d’organiser un référendum sur la question du rattachement, les deux collectivités ont décidé le co-financement de cette étude d’impact visant à apporter une analyse objectivée et impartiale des tenants et aboutissants d’une telle réorganisation territoriale.

À la suite d’un premier appel d’offres infructueux, il a été décidé de faire appel à l’union des groupements d’achats publics (UGAP), établissement placé sous la tutelle du ministre chargé de l'action et des comptes publics et du ministre chargé de l'Education Nationale. L'UGAP a présélectionné le cabinet indépendant PwC pour diriger cette étude. Une synthèse du rapport a également été produite afin de faciliter son appropriation par tous et toutes.

Les objectifs partagés de cette étude

Le Département de Loire-Atlantique et la région Bretagne partagent des objectifs communs à travers cette étude :

  • Préciser ce qui est inclus derrière la notion de "rattachement" et qualifier le fait générateur ;
  • Objectiver, dans la mesure des informations disponibles, l’ensemble des conséquences potentielles (institutionnelles, d’aménagement, économiques et sociales, touristiques, culturelles, d’éducation, de langues régionales, de vie démocratique, de vie associative, etc.) que pourrait engendrer un rattachement ;
  • Distinguer les effets directs et indirects qui pourraient résulter à court, moyen ou long terme d’un rattachement des territoires des deux collectivités.

La méthodologie

Bon à savoir

  • Il s'agit d'une étude co-financée.
  • Les territoires d’étude sont le département de Loire-Atlantique et la Région Bretagne.

Le cabinet PwC France, en charge de l'étude, a suivi la méthodologie suivante :

  • Cette étude a été menée d’avril à décembre 2023.
  • Durant cette période, 25 personnes représentatives d’institutions, de collectivités, de chambres consulaires, d’associations, etc. ont été interrogées au cours d’entretiens ou à travers une contribution écrite.
  • Plus de 400 documents issus de sources légales, institutionnelles et statistiques ont été consultés pour objectiver les analyses.
  • L’agrégation de ces éléments a permis d’analyser, dans la mesure du possible, les effets directs et indirects provoqués par un rattachement de ces deux territoires, et ainsi dégager les potentiels opportunités et risques envisageables.

À retenir

L’étude dresse différents constats afin que chacun et chacune puisse se faire sa propre idée en la lisant. Elle ne présage pas de l’évolution de la délimitation administrative de la Région Pays de la Loire en cas de rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. En effet, il ne s'agit pas de la commande formulée pour cette étude.

Le rapport confirme qu’un rattachement n’impacterait pas le fonctionnement du Département puisque ses compétences et son périmètre d’action n’évolueraient pas, à la différence de la Région Bretagne.

Zoom sur...

  • 9 mois

    d'étude menée en 2023 : entre avril et décembre.

  • 25

    personnes ont été interrogées au cours d’entretiens ou à travers une contribution écrite.

  • 400

    documents issus de sources légales, institutionnelles et statistiques ont été consultés pour objectiver les analyses.

Télécharger la synthèse et le rapport

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique


Was this page helpful ?