Un patrimoine maritime et naturel à préserver

La Loire-Atlantique dispose d’un capital naturel maritime et littoral exceptionnel et spécifique à son caractère maritime et estuarien avec des zones d’intérêts écologiques remarquables : paysages, diversité des côtes, marais et zones humides, espaces dunaires, etc.

Présentation

En 2016, les 699 360 hectares du département se caractérisent par l’importance des surfaces agricoles qui occupent encore 471 900 hectares, soit plus des deux tiers de l’espace départemental (67,5%). Le tiers restant se partage entre les espaces artificialisés (13,7%), la forêt et les milieux semi-naturels (11,5%) et les surfaces en eau (7,3%).

Sur le littoral, les espaces agricoles représentent 58% de la superficie des cinq intercommunalités côtières ce qui représentent 106 225 ha.

Près de 15,7% des territoires littoraux sont artificialisés (soit 28 615 ha) et plus d’un quart sont des espaces naturels (bois, milieux semi-naturels et eau).

Le complexe estuarien et littoral de la Loire-Atlantique permet la présence de nombreuses zones humides (marais de Brière, marais salants, marais breton…). Ces milieux et ces habitats spécifiques sont propices à l’installation et au passage de nombreuses espèces et offre des fonctionnalités écologiques de grande importance. Or, face à l’urbanisation importante du littoral, la conciliation entre préservation des équilibres écologiques et fréquentation des espaces naturels est apparue comme centrale dans le plan d’actions départemental.

Espaces naturels sensibles

Les espaces naturels sensibles (ENS) désignent des sites naturels présentant une richesse écologique potentiellement menacée par la pression urbaine ou les activités humaines. Les zones de préemption au titre des espaces naturels sensibles constituent des zones pour lesquelles le Conseil départemental est prioritaire pour l'acquisition des terrains en cas de vente.

Afin de préserver, reconquérir et valoriser des espaces qui présentent des fonctions écologiques et paysagères remarquables, menacées par la pression urbaine ou les activités humaines, le Département de Loire-Atlantique mène une politique d’acquisition et de protection des espaces naturels sensibles sur le littoral (1971) puis à partir de 1995 sur l’ensemble du territoire départemental.

Dans le cadre de sa politique en faveur des espaces naturels sensibles, le Département intervient directement en maîtrise d’ouvrage pour la préservation de ces milieux naturels qu’il a acquis, tout en assurant une ouverture au public compatible avec la fragilité de ces milieux. Les zones de préemption définis au titre des espaces naturels sensibles constituent les zones à l’intérieur desquelles le département est prioritaire pour l'acquisition de terrains en cas de vente.

Ce sont ainsi plus de 6 200 hectares d'espaces naturels gérés par le Département dont 1 300 ha en propriété sur l’ensemble du département, ainsi que 3 000 ha appartenant au Conservatoire du Littoral (dont celles de l’Estuaire de la Loire).

Sur les 100 sites espaces naturels sensibles (ENS) du département, 45 sont des sites littoraux

Ils sont répartis sur 17 communes. La Loire-Atlantique gère également sur les 1 300 ha ENS, 360 ha en propriété sur le littoral.

.

Protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN)

La population de la Loire-Atlantique augmente de 17 000 habitants chaque année. Dans le même temps, environ 481 hectares sont artificialisés pour l’habitat, les équipements économiques et les infrastructures au détriment des terres agricoles et naturelles. Le Périmètre de protection d’Espaces Agricoles et Naturels périurbains (PEAN) est un outil destiné à limiter la consommation d'espaces et l'étalement urbain.

Le Département de Loire – Atlantique pilote en matière de création de PEAN, en a d'ores et déjà initié trois avec les acteurs concernés :

24 520 ha de terres agricoles et naturelles sont concernés en Loire-Atlantique dont 14 % sur le littoral (3 500 ha). Il s’agit de périmètres exclusivement réservés à l’activité agricole sur le très long terme. Ces espaces bénéficient ainsi d’une protection pérenne et sont destinés uniquement à l’agriculture.

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique


Was this page helpful ?