Êtes-vous victime de violences conjugales ?

illustration
Manifestation à Nantes contre les violences faites aux femmes © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

4 600 femmes âgées de 20 à 69 ans sont victimes de violences conjugales chaque année en Loire-Atlantique. Les violences dans un cadre familial sont souvent sournoises, cachées, parfois mal identifiées. Quelques signaux doivent vous mettre en alerte, sachez les reconnaître.

Au cours de l'année passée, est-ce que votre conjoint ou conjointe :

  • vous a empêché·e de rencontrer ou de parler avec des ami·e·s ou des membres de votre famille?
  • vous a empêché·e de parler à d'autres hommes/femmes ?
  • vous a dévalorisé·e ?
  • vous a fait des remarques désagréables sur votre apparence physique ?
  • vous a imposé la façon de vous habiller, de vous coiffer ou de vous comporter en public ?
  • a méprisé vos opinions, a prétendu vous expliquer ce que vous deviez penser ?
  • a exigé de savoir avec qui et où vous étiez ?
  • a cessé de vous parler, refusé totalement de discuter ?
  • vous a empêché·e d'avoir accès à l'argent du ménage pour les besoins courants de la vie quotidienne ?

Chaque paramètre, pris seul, n’est pas forcément signe de violence. Cependant, si vous avez répondu "oui" à trois de ces questions ou plus, ou si ces événements se sont produits plusieurs fois, alors vous êtes peut-être victime de violences conjugales.

Besoin d’un soutien immédiat ou de parler maintenant ?

Appeler le 3919

Numéro d'écoute national pour les victimes de violences, leur entourage et les professionnels concernés.

Le violentomètre : 23 questions pour repérer les comportements violents

Cet outil vous permettra de vous situer dans votre relation, et de déterminer son niveau de violences.

violentometre

Télécharger le fichier de transcription de l'infographie

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?