Rencontre avec Anne Bouillon : l'avocate spécialisée dans la défense des femmes

Publish on 01/24/2023

Avocate nantaise, spécialisée dans la défense des femmes victimes de violences, Anne Bouillon est engagée depuis maintenant 10 ans dans ce combat. Son but ? Déconstruire les idées reçues sur les femmes victimes de violences et braver la société patriarcale.

© V.Joncheray / Département de Loire-Atlantique

Une avocate engagée

C'est un métier dévorant !

Et pourtant une réelle vocation pour Anne Bouillon. Depuis une dizaine d'années, cette féministe revendiquée a choisi de se spécialiser dans la défense des femmes victimes de violence. Les agresseurs, eux, resteront sur le pas de sa porte.

C’est contre le serment des avocats, mais j’assume ma position. En vertu de quoi le prétoire devrait-il être neutre de politique et d’engagement ?

Baignant dans une sphère sociale depuis l'enfance, Anne Bouillon a sû garder et alimenter ses engagements. Elle choisira tout d'abord de travailler dans le droit humanitaire à Sarajevo en Bosnie-Herzégovine. De retour en France, elle passe le concours et une école d'avocats (dont elle sortira major) et s'installera dans l'ouest en 2002.


Je n’avais jamais mis les pieds à Nantes mais j’ai embrassé l’identité locale avec beaucoup de facilité. Je trouve que c’est un territoire agréable à vivre, apaisé, façonné par de nombreuses luttes et sur lequel je ressens beaucoup d’humanité , confie-t-elle

Les violences faites aux femmes : un problème encore bien ancré

Ce qui lui donne son énergie ? L’idée de déconstruire les représentations, en rencontrant ces dizaines de femmes victimes de violence. Ne pas imaginer qu’elles sont toutes des femmes fragiles, issues de milieux modestes.

Anne Bouillon tient à rappeller que même si "les choses bougent", le nombre de féminicides bat des records, entre 80 000 et 90 000 viols sont comptabilisés chaque année.

Découvrez le violentomètre du Département

Le violentomètre est un outil permettant de « mesurer » si une relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences. Les 23 questions qu'il pose vous permettront de déterminer si votre relation est saine ou si au contraire elle est violente.

Faites le test du violentomètre

En savoir plus sur le violentomètre

Suivez aussi l'actualité en vidéo

Abonnez-vous à la chaîne officielle du Département de Loire-Atlantique