Une journée de sensibilisation sur la prostitution des mineurs

© Patrick Sheandell O'Caroll / PhotoAlto

Le 16 septembre 2022, l'observatoire des violences faites aux femmes et celui de la protection de l'enfance a organisé ce temps fort destiné aux professionnel·les en contact avec des jeunes en situation de prostitution ou en risque de l'être. Elle avait pour objectif de partager les enjeux de repérage et d’accompagnement des jeunes, et proposer des clés pour identifier les conduites à risque prostitutionnel, favoriser une prise en charge adaptée et créer ainsi une culture commune de la protection.

Prostitution des 14 à 17 ans : un constat alarmant

La prostitution des mineur·es est un phénomène grandissant qui touche majoritairement des filles de plus en plus jeunes, aux profils variés. Aujourd’hui, plus de 10 000 mineur·es se trouveraient en situation de prostitution en France, principalement des filles de 14 à 17 ans.

L’émergence de ce constat a conduit les acteur·rices de Loire-Atlantique à se mobiliser et à développer de premières actions pour mieux comprendre et lutter contre ce phénomène. Dans le prolongement de cet engagement et dans le cadre des Observatoires départementaux des violences faites aux femmes et de la protection de l’enfance, le Département de Loire-Atlantique a organisé une demi-journée d’échanges sur la prostitution des mineur·es.

En savoir plus sur l'engagement du Département autour de la question de la prostitution des mineurs

Une journée pro pour créer une culture commune de la protection

Au programme de la journée :

  • Présentation de la recherche-action pluridisciplinaire PROMIFRANCE sur la prostitution des mineurs et des outils, réalisée par le Centre de Victimologie des Mineurs,
  • Restitution des résultats de l’état des lieux sur la prostitution des mineur·es en Loire-Atlantique réalisée par l’Observatoire des violences faites aux femmes,
  • Retour sur l’expérimentation du dispositif mis en place en Loire-Atlantique par l’Association Territoriale pour le Développement de l’Emploi et des Compétences de Nantes Métropole (ATDEC),
  • Présentation des perspectives d’intervention en Loire-Atlantique avec les acteurs de la justice, de la protection de l’enfance et de la santé,
  • Partage d’expériences et de bonnes pratiques d’autres territoires.

Charlotte Caubel, Secrétaire d’État chargée de l’enfance était présente à cet événement, ainsi que de nombreux acteurs et actrices de la justice, du travail social, de la santé et de la protection de l’enfance.

  • © Département de Loire-Atlantique
  • Charlotte Caubel, Secrétaire d'État en charge de l'enfance et Claire Tramier, vice-présidente familles et protection de l'enfance © Département de Loire-Atlantique
  • Léa Messina, chargée de projet "dispositif mineurs en situation de prostitution" à l'ATDEC © Département de Loire-Atlantique
  • © Département de Loire-Atlantique

Un plan d’actions qui bénéficie d’un soutien national
de 685 000 €

Dès 2021, le Département a élaboré un plan d’actions qui bénéficie d’un soutien de l’État à hauteur de 685 000 €. Ce plan d’actions s’articule autour de cinq axes :

  • Créer un socle de connaissances pour les professionnels,
  • Prévenir les conduites à risques avec de la sensibilisation,
  • Outiller les professionnels et renforcer le repérage,
  • Protéger les mineurs victimes de prostitution,
  • Prendre en charge et accompagner les jeunes.

Was this page helpful ?