Vous recherchez une information sur...

Colloque "Terres (à) ménager", 17 juin 2019 à Nantes

Depuis dix ans, l’artificialisation des sols progresse plus vite que la population malgré le ralentissement économique. Grignotage des terres, mitage, étalement urbain… Tout le monde semble dire stop et pourtant le coup d’arrêt n’est réellement pas porté.

L’objectif zéro artificialisation nette est une urgence face à la fracture territoriale, au changement climatique, au déclin de la biodiversité... Le Département de Loire-Atlantique, avec le concours de l’Agence foncière de Loire-Atlantique, organise un colloque national sur ce nouveau modèle d’aménagement renouvelé, plus respectueux des espaces naturels et agricoles.

Comment mettre en œuvre la zéro artificialisation nette en France ? Comment créer ce modèle d’aménagement renouvelé, plus respectueux des ressources naturelles et agricoles, à l’échelle humaine ? Ces questions guideront les échanges et les débats de cette journée organisée autour de tables rondes et de rencontres.

Pour vous inscrire au colloque

Programme

Le matin

  • Accueil des participants à la Cité des Congrès de Nantes à partir de 9 h

  • Plénière d’ouverture en présence d’Audrey Pulvar, journaliste et ancienne présidente de la Fondation pour la Nature et l'Homme et d’Olivier Razemon, journaliste et auteur

  • Échanges et débat
Audrey PULVARAudrey Pulvar commence sa carrière à Paris en 1992 en presse professionnelle, tout en achevant sa formation à L'École Supérieure de Journalisme de Paris dont elle sort major de promotion en 1994. Journaliste Reporter d'Images de 1994 à 1997 en Martinique, elle devient Rédactrice en Chef puis Directrice de l'Information de la chaîne Antilles Télévision en 1997 ; elle occupera ce poste jusqu'en 2002. Revenue à Paris, Audrey Pulvar collaborera dès lors et ce jusqu'en 2017, essentiellement en tant que journaliste politique et/ou à des fonctions d'encadrement, avec une quinzaine de médias nationaux français en radio, télévision et presse écrite, dont France 3, France 2, France Inter, ou encore le groupe Canal Plus et le journal Les Inrockuptibles. Militante féministe de toujours, elle est l'auteure de plusieurs ouvrages : L'Enfant-Bois / Ed. Mercure de France (2005), Libres Comme Elles / Ed. La Martinière (2014), Libres et Insoumis / Ed. La Martinière (2015), La Femme / Ed. Flammarion (2016 Le 28 juin 2017, elle a été élue présidente de la Fondation pour la Nature et l'Homme, ex-fondation Nicolas Hulot.


Olivier Razemon © Maxime Massole
Journaliste indépendant, Olivier Razemon travaille notamment pour Le Monde. Voyageur et observateur du monde d’aujourd’hui, il écrit de nombreux articles sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie. Aux éditions Rue de l’échiquier, il a publié Chronique impatiente de la mobilité quotidienne (2019), Comment la France a tué ses villes (2016), Le Pouvoir de la pédale (2014), La Tentation du bitume (2012) et Les Transports, la planète et le citoyen (2010).



  • De 11 h à 12 h deux tables rondes au choix :

    • Préserver et enrichir la biodiversité
      La zéro artificialisation nette, au-delà de la préservation de la biodiversité doit aussi permettre son enrichissement, c’est-à-dire son développement … oui mais comment ?
      Experts présents : Stéphane HALLAIRE - Reforest'action | Marc BARRA – Écologue | Daniel CUEFF - maire de Languouët
    • Une nouvelle ère pour le foncier ? Dissocier foncier et usage, changer notre rapport à la propriété
      Face aux problèmes connus de l’étalement urbain, face à la zéro artificialisation nette nécessaire... faut-il inventer de nouvelles formes d’aménagement du territoire, de nouveaux développements d’habitat ? Comment concilier, transports, développement économique, enrichissement de la biodiversité, attentes sociales ?
      Experts présents : Hélène MOREL – Diplômée en architecture |  Tanguy MARTIN - Terres de lien | Jean-François STRUILLOU - Université Nantes


Après-midi

  • De 14 h à 15 h : deux tables rondes au choix
    • Densité réussie, comment ça marche ?
      Densifier, développer la ville sur elle-même pour éviter de nouvelles artificialisations, c’est logique. Mais ça fait peur aussi. Est-il possible de bien densifier, (d’un point de vue social, environnemental, économique… ?) et de rendre cette densification acceptable pour les habitants ?    
      Experts présents : François RIEUSSEC - UNAM | Marion GIRARD – Université Polytechnique des Hauts-de-France
    • Réutiliser, renaturer ou reconvertir les espaces abandonnés

      Pour favoriser la zéro artificialisation nette, la reconversion des espaces déjà artificialisés est une bonne solution, il s’agit d’en faire évoluer les fonctionnalités et usages.
      Expert présent : José CAIRE - ADEME


  • De 15 h 10 à 16 h 10 : deux tables rondes au choix
    • Combien ça coûte ? Comparer les coûts et mobiliser les moyens de l’aménagement vertueux du territoire
      Quelle économie du foncier, de l’étalement urbain, de la densification ? Et quelle temporalité ? La vision à long terme est-elle compatible avec la pression financière des territoires ?
      Expert présent : Sonia GUELTON - École d’urbanisme de Paris
    • Les terres agricoles dans tout ça ? Questionner la qualité des sols et les pratiques agricoles
      Quels enjeux pour les terres agricoles dans la logique de la zéro artificialisation nette ? Si l’on veut rendre des terres à l’agriculture, doit-on décider pour quelle agriculture ? Qu’en est-il des terres agricoles existantes, doivent-elles toutes être préservées ?
      Experts présents : Anne-Laurence PETEL - Députée | Christian WALTER - Agrocampus ouest | Gérard LERAS - AGTER

Toute la journée : rencontres et échanges de bonnes pratiques
En complément des tables rondes, un espace en libre accès sera réservé au partage de solutions opérationnelles, de témoignages, de bonnes pratiques… Même si la notion de zéro artificialisation nette est récente, les démarches y concourant existent déjà. Dans cet espace, les acteurs d’ici et d’ailleurs approfondiront les questionnements de la journée : la densité des zones d'activités, la renaturation / restauration, l’autonomie alimentaire, la densification douce, la qualité des sols… Le public sera également invité à échanger sur trois thèmes.

Complétez le formulaire d'inscription

Billetterie Weezevent

Renseignements

  • Service foncier
  • 2, quai de Versailles
  • 44041 cedex Nantes
Tél :

02 40 99 11 34

Le soutien d’experts

Le Département de Loire-Atlantique, en lien avec l’Agence foncière de Loire-Atlantique, s’est entouré de femmes et d’hommes, spécialistes des enjeux relatifs aux sols et à leur l’artificialisation. Avec professionnalisme, ils ont examiné les orientations proposées par le comité d’organisation du colloque. Leur expertise a permis d’élargir la palette des intervenants et ainsi d’enrichir le programme définitif de l’événement.

Quelques définitions

Zéro artificialisation nette

L’objectif zéro artificialisation nette signifie éviter au maximum de nouvelles consommations de terres agricoles et naturelles ; les réduire dans les nouveaux projets ; compenser celles que l’extension des logements, zones d’activités, voies de transport, etc. vont néanmoins continuer à générer ; tout en favorisant, à chaque fois que possible, la renaturation de milieux artificiels ou dégradés par d’anciennes activités humaines.


Artificialisation

Changement d'état effectif d'une surface agricole, forestière ou naturelle vers des surfaces artificialisées, c’est-à-dire les tissus urbains, les zones industrielles et commerciales, les infrastructures de transport et leurs dépendances, les mines et carrières à ciel ouvert, les décharges et chantiers, les espaces verts urbains (espaces végétalisés inclus dans le tissu urbain), et les équipements sportifs et de loisirs y compris des golfs. Les espaces qui subissent une artificialisation ne sont plus disponibles pour des usages tels que l'agriculture, la foresterie ou comme habitats naturels.
Cf. Observatoire des espaces naturels, agricoles et forestiers (OENAF), adaptation de CORINE Land Cover, source statistique d’analyse des changements d’affectation des sols européens.

Lieu et accès

Cité des Congrès
5 Rue de Valmy, 44000 Nantes

  • Tramway : ligne 1 arrêt Duchesse Anne
  • Busway : arrêt Cité internationale des congrès

Pour vous rendre au colloque