• Institution

Budget 2019 : le résumé de la troisième journée

19/12/18

Pour cette troisième journée, les élu·e·s du Département ont débattu et voté plusieurs volets : Ressources et milieux naturels, foncier et économie de proximité. Elles et ils ont également voté le budget de 1.3 milliard d'euros, avec 187 millions d'euros d'investissements, soit 15 de plus qu'en 2018.

À retenir pour le budget 2019 :
  • Un budget de 1,326 milliard d'euros
  • Près de 187 M€ d’investissements (+15% par rapport à 2018)
  • 620 M€ dédiés aux solidarités humaines
  • Pas d’augmentation du taux de la taxe foncière sur le foncier bâti pendant dix ans
  • Tout savoir sur le budget : c'est ici

Ressources et milieux naturels

Préservation et valorisation des espaces naturels

Le Département gère directement et concrètement plus de 6 000 hectares d’espaces naturels et 2000 ha de voies navigables départementales. Pour accompagner la préservation des milieux naturels, le Département conclut des contrats « Loire-Atlantique nature »  avec des associations naturalistes (Loire-Atlantique nature actions) ou bien avec des propriétaires ou gestionnaires de sites naturels (Loire-Atlantique nature site). À ce jour, 20 contrats sont signés. Dans le même esprit de soutien aux acteurs du territoire, le Département assure le pilotage et l’animation du site Natura 2000 de l’estuaire de la Loire, sur près de 22 000 ha.

Bilan positif pour la Maison du Lac

Depuis 2014 et son ouverture, la Maison du Lac a accueilli près de 55 000 visiteurs, un chiffre supérieur aux prévisions. En février 2019, la Maison du Lac de Grand Lieu accueillera le lancement national de la Journée mondiale des Zones humides (plus de 150 professionnels attendus sur la question du changement climatique et des zones humides.

Le soutien aux collèges et aux associations

Le Département fédère un groupe de 12 associations locales spécialisées dans le domaine de l’éducation à l’environnement pour développer de nouvelles actions en direction des jeunes et du grand public sur l’ensemble du territoire. 51 collèges sont soutenus par le Département dans le cadre du dispositif « Mon collège engagé pour l’environnement » soit environ 22 000 collégiens concernés.

Foncier

La Loire-Atlantique est un département attractif comptant chaque année environ 17 000 habitants supplémentaires

Mobilisé par la nécessité d’accueillir de nouvelles populations tout en conservant une qualité de vie, la politique foncière du Département doit répondre à un aménagement équilibré des territoires et vise un objectif ambitieux à long terme de « zéro artificialisation nette ». Cet objectif sera le fil conducteur d’un nouvel événement organisé mi-2019 par le Département à destination des acteurs du foncier.

Des terres agricoles à Notre-Dame-des-Landes

En 2019, le Département va reprendre la propriété de près de 900 hectares de terres agricoles à Notre-Dame-des-Landes. Il souhaite en faire une zone agricole pérenne avec une possible extension du périmètre de protection des espaces agricoles et naturels (PEAN) existant sur l’emprise de l’ancien projet aéroportuaire.

Economie : un plan d’actions pour les circuits courts

Le Département a commencé à mettre en œuvre son engagement pour la promotion des circuits courts et de l’alimentation locale et de qualité, qui s’appuie sur des dynamiques départementales affirmées : une activité agricole diversifiée, dynamique et structurée en réseaux, des attentes fortes des consommateurs, un secteur de la restauration collective à fort potentiel (63 millions de repas par an).

Avec ses partenaires et les acteurs des filières, le Département a pointé des besoins pour permettre un changement d’échelle dans le recours à des produits locaux et de qualité.

Un plan de 41 actions, dont 21 ont déjà été engagées dès 2018, a ainsi été dessiné autour de quatre grandes ambitions :

  • Faire du Département une collectivité exemplaire
  • Développer et diversifier une offre locale et de qualité pour la restauration collective
  • Faciliter les relations entre la production et la restauration collective
  • Aider la restauration collective à développer et qualifier la demande

Commande publique : une charte de la sous-traitance

Les élu·e·s du Département ont adopté une charte de la sous-traitance pour favoriser l'accès des entreprises locales à la commande publique départementale.

En 2017, 61 % des entreprises attributaires des marchés du Département étaient des entreprises de Loire-Atlantique et plus de 65 % de ces entreprises étaient des petites et moyennes entreprises et très petites entreprises.  L’ambition du Département de Loire-Atlantique est de poursuivre et de renforcer cette dynamique en faveur d’une commande publique ouverte aux PME et TPE au travers d’actions concrètes.

Dans la continuité de ces actions, le Département poursuit une réflexion sur les conditions de la sous-
traitance dans les marchés publics de travaux du Département. Le  Département a souhaité adopter une charte de la sous-traitance. Cette charte a pour ambition de définir les bonnes pratiques  en  la  matière  et  d’offrir  aux  entreprises sous-traitantes  des  garanties  dans  les  conditions d’exécution et le paiement des marchés publics.

Cette volonté se traduira par les 5 engagements suivants déclinés en 19 actions concrètes qui seront mises en œuvre sur les chantiers du Département :
-    optimiser les délais de traitement des demandes d’agrément des sous-traitants ;
-    créer une relation de confiance avec les sous- traitants ;
-    valoriser la sous-traitance sur les chantiers du Département
-    lutter activement contre le travail illégal sur les chantiers
-    créer des conditions financières plus favorables aux sous-traitants.

Le vote du budget du 2019

dépense par politique publique 2019

Toutes les infos sur le budget sont à retrouver sur ce lien

À retenir 
  • Près de 187 M€ d’investissements en 2019
  • 620 M€ dédiés aux solidarités humaines l’an prochain
  • Pas d’augmentation du taux sur sur la taxe foncière bâti pendant dix ans

Un milliard d’euros d’investissement sur le mandat

Le projet stratégique 2015-2021 du Département se traduit par un plan d’investissement d’un milliard d’euros sur la durée du mandat.

Celui-ci se concentre sur quatre axes prioritaires :

  • Le numérique, avec le déploiement de l’internet à très haut débit par la fibre optique.
  • L’éducation, avec notamment la construction de nouveaux collèges publics.
  • Les mobilités, avec des routes durables, un Département vélo, des déplacements doux, des aires de covoiturage...
  • L’habitat, pour construire des logements destinés en priorité aux personnes les plus fragiles.