Coronavirus, le Département soutient financièrement les collectivités africaines

18/05/20

Le Département de Loire-Atlantique verse une subvention exceptionnelle de 50 000 euros à un fonds de solidarité destiné à soutenir les collectivités territoriales africaines, dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

Face à une pandémie qui gagne tous les pays, le 23 avril dernier, Philippe Grosvalet, Président du Département signait, avec 84 autres élu·es locaux, une tribune, publiée dans Le Monde, titrant Coronavirus : Nous, élus locaux de France, sommes particulièrement inquiets pour le continent africain. La situation de l’Afrique, qui présente un manque de matériel et d’équipement, des difficultés d’accès à l’eau et une absence de moyens pour mettre en place une prise en charge des personnes contaminées, alerte et doit susciter un élan solidaire des collectivités françaises, notamment celles engagées en coopération.

Dans cette tribune, maires, présidentes et présidents de conseils départementaux, de conseils régionaux, d’intercommunalités, responsables d’associations nationales, élu·es locaux appellent à agir localement tout en garantissant une action internationale. Conscient·es de l’importance de l’action de proximité dans la lutte contre la pandémie, ils souhaitent soutenir les autorités locales africaines. Philippe Grosvalet, président du Département, souligne : « Devant l’ampleur de la crise, toutes les contributions permettront la constitution d’un soutien adapté, agile et efficace. » 

La tête de réseau 
Cités Unies France a ouvert un fonds de solidarité pour l’Afrique, afin de garantir une réactivité des actions à mener le moment venu, en partenariat avec les collègues africains, pour répondre à des enjeux sanitaires, sociaux et économiques.  
Afin de poursuivre l’élan solidaire international du Département de Loire-Atlantique, l’intégralité de l’aide d’urgence annuelle, d’un montant de 50 000 € sera versé à ce fonds de solidarité pour l’Afrique. 

Cette subvention exceptionnelle sera à l’ordre du jour de la prochaine commission permanente du Département, le 11 juin. À cette occasion, un soutien exceptionnel à deux associations de lutte contre les violences faites aux femmes en Tunisie, va également être proposé pour lutter contre un fléau qui touche toutes les sociétés dans le monde et particulièrement en cette période de confinement.