Retourner au sommaire : Citoyenneté, vie associative

Citoyenneté, vie associative

Sport et femmes : gagnons du terrain !

Vous avez des idées pour développer la pratique sportive féminine ? Le Département propose un soutien aux projets initiés par les associations.

Le développement de la pratique sportive féminine est certainement l’un des faits marquants des évolutions dans le champ sportif au cours de ces dernières années. Cependant, des difficultés persistent, en ce qui concerne la pratique sportive féminine, adolescente particulièrement, notamment dans les quartiers sensibles et dans les espaces éloignés des équipements. 


Le Département qui défend un sport plus accessible à tous comme vecteur d’inclusion et de mixité lance chaque année un soutien aux projets pour encourager des initiatives des clubs /associations, pour le développement et la promotion de la pratique sportive féminine.

Dans ce cadre, le Département soutient financièrement et apporte un accompagnement technique via l’animation sportive départementale, pour valoriser les projets nouveaux, participatifs et exclusivement dédiés à la pratique féminine.

Quel type de projet ?

Ces initiatives collectives à la fois nouvelles et mobilisatrices portent sur :

  • la pratique physique et sportive compétitive ou non,
  • l’encadrement technique,
  • les projets ont pour objectif principal de mobiliser des femmes autour d’enjeux liés au développement de la mixité sociale, de l’intégration et de la santé publique.

Qui est concerné ?

  • Tout groupe de personnes est habilité à répondre à l’appel à projet, dès lors qu'il est structuré en association.
  • Les moins de 18 ans peuvent déposer un projet sous la responsabilité d’une personne majeure identifiée, reconnue comme le porteur du projet et qui devra être le ou la président-e de l’association.
  • Les instances fédérales (comités, ligues) peuvent accompagner ces projets mais ne peuvent pas candidater en leur nom propre.

Quels critères de sélection ?

Sont éligibles les projets présentant les caractéristiques suivantes :

  • le développement de la pratique sportive féminine doit être au cœur du projet,
  • utiliser le sport comme un vecteur d’intégration, d’éducation, d’insertion, de santé publique
    et de cohésion sociale,
  • faire l’objet d’une démarche participative
  • une commission dédiée veillera à la bonne exécution du projet dans les phases de conception et de réalisation,
  • être structuré autour d’objectifs clairement définis,
  • l’impact mesurable sur la dynamique locale,
  • la nouveauté du projet sur le territoire

Les projets ne doivent pas viser :

  • le fonctionnement régulier des structures,
  • la simple poursuite d’une activité sportive existante, sans plus-value réelle sur le développement personnel et l’inclusion des femmes dans la vie de la cité,
  • les demandes de formations,
  • les projets de type communautariste,
  • un projet relevant d’une initiative commerciale et /ou dans une optique de création d’emploi.