• Économie, développement

125 élèves à l’Hôtel du Département pour le 11e challenge de l’agriculture

02/04/19

Dans le cadre du challenge de l’agriculture, le Département a accueilli 125 élèves issus des établissements de formation agricole de Loire-Atlantique, ce mardi 19 mars à l’Hôtel du Département. Objectif : faire découvrir les enjeux spécifiques d’une agriculture respectueuse de l'environnement ainsi que ses liens avec la production en circuit-court, la vente directe et le manger local.

Avec  plus  de 6  500  exploitations professionnelles  et 400  000  hectares  de  terres  agricoles, l’agriculture est une filière économique dynamique de la Loire-Atlantique. Le Département encourage les modes de production respectueux du territoire, de l’environnement, de la qualité des produits et le maintien des exploitations à taille humaine.

Il souhaite surtout favoriser le développement des circuits courts de production et consolider une
filière d’approvisionnement de proximité de qualité,notamment  en  produits  biologiques  pour  la restauration locale et la vente directe.

Témoignage sur la vente directe ou les circuits courts

C’est cet esprit qu’il veut partager avec les jeunes participants au challenge de l’agriculture.
Ce   mardi 19 mars, sept classes   issues   de six établissements   agricoles   de   Loire-Atlantique ont présenté au  jury,  présidé  par  Bernard  Lebeau,  vice-président  du  Département délégué  au  développement économique   de   proximité   et   économie   sociale   et solidaire, un  témoignage  sur  une  exploitation  ou  une structure  rassemblant  des  exploitations  respectueuses de  l'environnement  et  mettant  en  œuvre  des  actions dans les domaines de la vente directe et/ou des circuits courts et/ou de l’approvisionnement de la restauration collective publique ou privée.

Ce challenge de l’agriculture paysanne est en effet l’occasion de montrer aux futurs agriculteurs des exemples d’exploitations tournées vers  la  restauration  collective,  qui  offre  de  réels  débouchés  aux agriculteurs. En Loire-Atlantique, la restauration collective représente ainsi 63 millions de repas et 100 M€ de chiffre d’affaires.

Cette sensibilisation des futurs agriculteurs s’inscrit dans l’engagement départemental pour la promotion des circuits courts et d’une alimentation locale et de qualité. Celui- ci s’appuie sur des dynamiques départementales affirmées : une activité agricole diversifiée, dynamique  et  structurée en  réseaux,  des attentes  fortes  des  consommateurs ,  un  secteur  de  la restauration collective à fort potentiel (63 millions de repas par an).


Avec ses partenaires et les acteurs des filières, le Département a pointé des besoins pour permettre un changement d’échelle dans le recours à des produits locaux et de qualité. Un plan de 41 actions, dont 21 ont déjà été engagées dès 2018, a ainsi été dessiné autour de quatre grandes ambitions :

  • Faire du Département une collectivité exemplaire.
  • Développer et diversifier une offre locale et de qualité pour la restauration collective.
  • Faciliter les relations entre la production et la restauration collective.
  • Aider la restauration collective à développer et qualifier la demande


Dans  cette  dynamique, le  Département  anime le  «Réseau  Local» avec la Chambre d’agriculture et l’Association des maires pour partager les expériences et mobiliser le plus d’acteurs possible.