Le PEAN de l'immaculée à Saint-Nazaire

Créé en 2013 par le Département, le périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) de Saint-Nazaire est d’une surperficie de 880 ha. 85% de la surface agricole sont des prairies. À l’interface entre les marais de Brière et la frange littorale, cet espace présente une diversité de paysages emblématiques : prés hauts, marais fermés, marais de Brière, îles et buttes…

Avec la CARENE et la Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique, le Département a défini le périmètre du PEAN de l'Immaculée et anime la démarche auprès des acteurs locaux.

Logos PEAN immaculee

Une diversité de productions propre aux secteurs périurbains

17 actifs au sein de 8 sièges d'exploitation :

  • Viande bovine : 3
  • Équins : 2
  • Horticulture : 1
  • Pépinière : 1
  • Lapins : 1

La proximité de la ville favorise cette diversité et facilite la vente en direct : 3 fermes vendent ainsi leurs produits en circuits courts et 2 fermes accueillent du public. Depuis 2006, les agriculteurs proposent un marché paysan au sein de la SOCALI.

Pourquoi un PEAN sur Saint-Nazaire nord ?

Saint-Nazaire et son développement

  • Une dynamique industrialo-portuaire forte qui détermine profondément le mode de développement de la région et son essor économique.
  • Des espaces agricoles progressivement grignotés par la pression conjuguée de l’urbanisation, de l’industrie et des activités de loisirs.

Une agriculture fortement fragilisée

  • Diminution de la surface agricole utilisée par les fermes de Saint-Nazaire de près de 30% en un peu plus de 20 ans.
  • Disparition de plus des 2/3 des exploitations depuis les années 70.
  • Restructuration et agrandissement des exploitations : la taille moyenne des fermes est ainsi passée de 15 hectares en 1969 à près de 74 hectares en 2014.

Carte-BDMOS-1971-2009

Quels sont les enjeux du PEAN de Saint Nazaire Nord ?

Les bénéfices attendus sont multiples dans différents domaines :

  • dans le domaine agricole :

- assurer la pérennité économique de l’activité agricole dans sa diversité et notamment la transmissibilité des exploitations agricoles,

- faciliter l’émergence des nouveaux projets agricoles et installer de nouveaux agriculteurs 

  • dans le domaine social :

- valoriser le travail des agriculteurs le plus localement possible par toutes les actions adaptées

- favoriser le lien social entre les usagers des territoires, notamment en facilitant des relations constructives et en anticipant les conflits d’usage ;

- mieux faire reconnaître le rôle des agriculteurs dans la mise en valeur des espaces agricoles et naturels qui sont des outils de travail pour les uns, des espaces récréatifs pour les autres -  via des actions de communication.

  • dans le domaine de l’environnement : 

- valoriser et entretenir nos espaces agricoles et naturels en maintenant une agriculture économiquement viable sur le territoire et un nombre suffisamment important d’exploitants ;

- favoriser une agriculture gestionnaire et respectueuse de son environnement contribuant à la mise en œuvre d’autres politiques publiques environnementales conduites sur le territoire du PEAN : mise en valeur des paysages, préservation des milieux aquatiques, gestion des milieux favorables à la biodiversité (trame verte et bleue, maillage bocager), lutte contre les espèces invasives.

- participer au maintien et au développement de la biodiversité des espaces naturels.

  • dans les domaines forestier et bocager :

- conforter et mettre en valeur les espaces boisés sous toutes leurs formes, pour autant qu’ils puissent remplir les fonctions de réservoirs de biodiversité, d’éléments de paysages et de ressources locales en bois et en énergie.

Vue aérienne du PEAN © Dominique Macel - Ville de Saint-Nazaire

Contact

  • Service développement local
  • Délégation Saint-Nazaire
  • 8, place Pierre Semard
  • 44600 Saint-Nazaire
Tél :

02 49 70 03 10

Localiser les zones de préemption

Découvrez le site du PEAN en images

Pour en savoir plus