Retourner au sommaire : Environnement, énergies

Environnement, énergies

Le PEAN des vallées de l'Erdre, du Gesvres et du Cens

Le périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels périurbains (PEAN) des Trois vallées est le plus grand Péan de France avec 17 300 ha de terre protégés.

Par sa proximité avec l'agglomération nantaise et la future zone aéroportuaire, le secteur Cens /Gesvres /Erdre justifie une attention particulière  pour y maintenir l'activité agricole et les espaces naturels. C'est pourquoi le Département constitue aujourd'hui avec ses partenaires un périmètre de protection particulièrement vaste, de 17 300 ha.

Pourquoi un PEAN sur le secteur Cens/Gesvres/Erdre ?

  • 9 communes réparties entre la communauté de communes Erdre et Gesvres (CCEG) et Nantes Métropole sur une superficie totale de 32 001 hectares (ha)
  • 79 % de terres agricoles ou naturelles
  • 80 ha artificialisés chaque année dans le secteur de la CCEG et 130 ha sur Nantes Métropole
  • 600 ha de friches agricoles en partie destinés à usage de loisirs
  • 550 ha artificialisés avec l'implantation de l'aéroport du Grand Ouest


Quels sont les enjeux d'un PEAN sur le secteur Cens / Gesvres / Erdre ?

Le Département de Loire-Atlantique s'est lancé dès 2009 dans l'élaboration d'un "PEAN" dans ce secteur, travaillant avec les acteurs locaux (communes, intercommunalités, représentants des agriculteurs). La superficie retenue - 17 300 ha - constitue le plus vaste périmètre de protection jamais développé en France depuis l’entrée en vigueur de la loi. Ce périmètre couvre également 60 % de l’espace total du territoire de projet (28 750 ha). Sans altérer la capacité des communes à développer l’habitat à l’avenir, il garantit une gestion de l’espace sur le long terme.


Les bénéfices attendus du PEAN sont multiples :

  • Protéger durablement les espaces agricoles et naturels situés aux portes de l’agglomération, et maîtriser ainsi l’étalement urbain.
  • Développer une agriculture innovante, économiquement viable et pérenne, attentive à la répartition de ses moyens de production en vue de conforter, transmettre et installer des activités, en phase avec son environnement humain et naturel.
  • Donner de la lisibilité à long terme sur la vocation agricole ou naturelle des espaces agricoles - lisibilité qui est facteur de pérennité pour les activités concernées - et ainsi reconquérir des terres en friche.
  • Contribuer à la viabilité des exploitations agricoles, par la maîtrise des coûts du foncier et la capacité à permettre un amortissement sur la durée des investissements.
  • Par le maintien de l’agriculture et le développement de pratiques respectueuses de l’environnement, renforcer les incidences positives sur les milieux naturels - entretien des paysages, gestion respectueuse des milieux aquatiques – qui devrait limiter les phénomènes d'inondation, par exemple.
Pour en savoir plus

Contact

  • Service développement local
  • Délégation Nantes
  • Immeuble Germaine Tillion 26 boulevard Victor Hugo
  • CS96308
  • 44263 Nantes
Tél :

02 44 76 73 06