Retourner au sommaire : Environnement, énergies

Environnement, énergies

Etat des lieux

En 2015 la législation a transféré aux Régions la planification de la gestion de l'ensemble des déchets. Dans l'attente de l'élaboration du plan régional de prévention et de gestion des déchets, le plan départemental d'élimination des déchets continue à s'appliquer. Découvrez les chiffres clés de la production de déchets en Loire-Atlantique.

Les intercommunalités ont en charge la collecte et le traitement des déchets ménagers. 

Télécharger les plans de prévention et d'élimination des déchets élaborés par le Département

Les chiffres clés de la production départementale de déchets

Nous sommes en progrès concernant la production d'ordures ménagères résiduelles par habitant et par an entre 2009 et 2014 mais, par contre, les apports en déchèteries progressent.

Ainsi, en 2014

  • 195 Kg d'ordures ménagères résiduelles (OMr) / 237 Kg en 2009,
  • 88 Kg de déchets recyclables / 84 Kg en 2009,
  • 289 Kg de déchets apportés en déchèterie, soit 50,6 % du total / 249 Kg en 2009,

Les déchets recyclables sont composés d’environ 58 % d’emballages et de journaux, revues, magazines (51 kg/hab/an) et de 42 % de verre (36,4 kg/hab/an).

Les déchets verts représentent 39 % des apports en déchèterie et les encombrants 20 %

Le moyens de traitement des déchets du département

Sur les 23 collectivités du Département, 5 d’entre elles (CC Région de Blain, CC Région de Nozay, CC Secteur de Derval, CC Erdre et Gesvres et CC du Pays de Pontchâteau – Saint-Gildas-des-Bois) ont confié leur compétence traitement des déchets ménagers au syndicat Mixte Centre Nord Atlantique (SMCNA) et 4 autres (CC Loire Divatte, CC Vallet, CC Sèvre Maine et Goulaine, CC de Clisson) au syndicat de traitement Valor3e qui regroupe aussi 4 EPCI du Maine-et-Loire.

Le département compte 90 déchèteries, 2 usines d’incinération des ordures ménagères situées sur l’agglomération nantaise 1 installation de traitement mécano biologique et 4 installations de stockage de déchets non dangereux.

Trois filières d'élimination sont utilisées en Loire-Atlantique : incinération (71 % des OMr), stockage (17 % des OMr) et traitement mécano-biologique (12 % des OMr).

87,4 % des tonnages sont traités en Loire-Atlantique. Les 12,6 % restant sont dirigés vers les départements limitrophes, principalement en Mayenne et Maine-et-Loire.

Contact

  • Direction générale Développement
  • Direction économie environnement
  • Service environnement
  • 2 quai de Versailles
  • Nantes
Tél :

02 40 99 15 31