La carte mobilité inclusion

À compter du 1er juillet 2017 en Loire-Atlantique, la carte mobilité inclusion (CMI) se substitue progressivement aux cartes de stationnement, d’invalidité et de priorité. Cette mesure vise la sécurisation et la modernisation des processus de production de la carte, confiés à l’Imprimerie Nationale. Les cartes actuelles et en cours de validité restent valables jusqu’à leur échéance et ce, jusqu’au 31 décembre 2026 au plus tard.

Quels sont les droits liés à la CMI ?

La CMI a pour but de faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap et de perte d’autonomie, notamment en bénéficiant de certains droits dans les transports. La nouvelle carte, du format d’une carte de paiement, est constituée d’un ou plusieurs titres en fonction des besoins et de la situation personnelle :

  • Mention « Priorité pour personnes handicapées » : priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d'attente ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public. Elle permet également d'obtenir une priorité dans les files d'attente.
  • Mention « Invalidité » : priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun, les espaces et salles d'attente ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public. Ce droit de priorité concerne aussi la personne accompagnante. Elle permet également d’autres avantages en terme d’impôt, de réduction de tarifs dans les transports en commun et d’accès aux logement sociaux
  • Mention « Stationnement pour personnes handicapées » : utilisation de places de stationnement réservées (pour la personne en situation de handicap ou la tierce personne accompagnante) et accès gratuit à certaines places de stationnement publiques.

Comment est accordée la CMI ?

La CMI est accordée sous conditions par le président du Département de Loire-Atlantique. Auparavant, le préfet délivrait les cartes de stationnement et la CDAPH s’occupait des cartes d’invalidité et de priorité.