Retourner au sommaire : Personnes âgées, retraités

Personnes âgées, retraités

Les logements indépendants

Si vous souhaitez changer d’habitat tout en gardant votre indépendance, il existe des logements conçus pour faciliter le quotidien. Dans un environnement rassurant, vous profitez de compagnie, d’activités, de commerces et services de proximité et éventuellement d’un accompagnement régulier. De nombreuses solutions existent...

L'habitat partagé

Partager son logement présente des avantages : la possibilité de continuer à vivre chez soi, une présence rassurante, des services rendus et des économies réalisées grâce au partage des frais.
Des associations peuvent vous mettre en relation avec un·e jeune travailleur·euse ou un·e  étudiant·e à la recherche d’un logement. Des collocations de seniors sont également possibles.

Les logements du parc social

Adaptés au vieillissement et à la perte d’autonomie, ces logements sont accessibles pour un loyer modéré et encadré par l’État. Si vous habitez déjà dans un logement social classique, votre bailleur peut vous proposer un logement adapté ou des solutions pour aménager votre logement actuel.

Les logements individuels avec services

Selon les prestations que vous recherchez, vous pouvez choisir :

  • Le village-retraite : un groupement de maisons individuelles fréquemment implanté en périphérie de ville ou dans des bourgs. La personne âgée vit de manière autonome et peut bénéficier des prestations proposées par une maison de retraite située à proximité (repas, activités…) ;

  • La résidence-service ou résidence seniors : un appartement dont vous êtes locataire ou propriétaire auquel s’ajoutent, moyennant finances, une présence journalière, des espaces et des services collectifs (animation, restauration).

  • Le domicile-service : un appartement en locatif uniquement associé à un contrat de service ;

Ces logements ne sont pas gérés par le Département mais certaines de ses aides peuvent vous aider à les financer.

  • La résidence autonomie (ex foyer-logement) : établissement médicosocial public ou privé à but non lucratif, il comporte à la fois des logements individuels et des espaces dédiés à la vie collective. Les personnes accueillies sont autonomes mais bénéficient de la présence de professionnel·e·s qui assurent les soins courants et proposent des animations. À vocation sociale, le coût du logement y est modéré.